Près de 60% d’entre eux profiteraient d’un abonnement Apple TV+ offert par la firme américaine.

En se lançant sur le marché des services de streaming en novembre 2019, l’entreprise de technologie totalement étrangère au monde du divertissement a fait un pari fou. Concurrencer les mastodontes que sont Netflix, Amazon Prime Video et le récent Disney+ en ne partant de rien est en effet un sacré pari qui, pour l’instant, n’est pas encore gagnant pour Apple.

Selon les derniers chiffres d’HarrisX et de MoffettNathanson relayés par le respectueux Wall Street Journal, la plateforme de streaming d’Apple ne comptabiliserait que 8,7 millions d’abonnés aux États-Unis. Un nombre dérisoire en comparaison des 66 millions d’abonnés de Netflix, 47,9 abonnés de Prime Video et des 37 millions d’abonnés de Disney+.

Dans l’ensemble, la crise sanitaire aurait tout de même profité de manière égale aux différentes plateformes de streaming. Davantage à la maison, la population américaine s’est tournée – entre autres – vers les services VOD pour s’occuper, à l’image du reste du monde. Le nombre d’abonnés américains aux plateformes de streaming aurait ainsi doublé en un an.

Cependant, dans le cas d’Apple TV+, le nombre d’abonnés à la plateforme serait avant tout lié à l’abonnement d’un an gratuit offert pour tout achat d’un nouvel appareil pommé. Si bien que 59% des utilisateurs de la plateforme ne paieraient aucun abonnement.

Apple TV+ ne rapporte donc pas grand-chose à la firme américaine et cela pourrait lui porter préjudice sur le long terme, d’autant plus qu’elle a momentanément augmenté de trois mois la durée des abonnements offerts. On peut d’ailleurs imaginer que le nombre d’abonnés gratuits a augmenté suite à la présence de nombreux appareils pommés sous le sapin de Noël.

Il vaut tout de même mieux prendre ces chiffres avec des pincettes puisque, il y a quelques mois encore, le Wall Street Journal partageait d’autres chiffres indiquant qu’Apple TV+ comptabilisaient plus de 33 millions d’abonnés rien qu’aux États-Unis.