De manière générale, de nombreuses applications très populaires à travers le monde sont proscrites en Chine, notamment Messenger, WhatsApp, YouTube ou encore Spotify.

En raison d’une nouvelle politique introduite en juillet dernier en Chine, la firme de Cupertino n’a pas eu d’autre choix que de faire le ménage au sein de son magasin d’applications. Au total, ce sont plus de 140.000 applications qui ont été retirées de l’App Store chinois, car elles ne disposaient pas de numéro ISBN de l’administration générale de la presse et des publications du pays.

Les développeurs de jeux mobiles payants ou d’applications comprenant des achats intégrés doivent obtenir un numéro ISBN pour intégrer leurs apps à l’App Store chinois. Autrement dit, seules les applications validées par le gouvernement chinois pouvaient être proposées sur la boutique d’applications d’Apple. Cette politique est entrée en vigueur en juillet dernier pour la firme américaine, mais l’entreprise américaine avait donné jusqu’au 31 décembre 2020 aux développeurs pour se mettre en ordre. Malheureusement, une majorité d’entre eux n’ont pas réussi à obtenir le sésame.

C’est la raison pour laquelle l’App Store chinois a été allégé de 140.000 applications, dont 133.000 étaient des jeux mobiles, selon les chiffres de Sensor Tower relayés par le Wall Street Journal. Ce chiffre devrait d’ailleurs très certainement augmenter au cours des prochaines semaines. L’année dernière, Apple avait en effet retiré 272.000 applications de son store chinois.

Malgré les contraintes imposées par le gouvernement chinois, les jeux sur iOS se portent bien en Chine. Les revenus tirés de ces applications ont en effet rapporté près de 13 milliards de dollars, soit une progression de 13% par rapport à 2019.

Un porte-parole d’Apple a tout de même indiqué au Wall Street Journal que la firme américaine devait respecter les règles de chaque pays, et ce, même si « Nous sommes souvent en désaccord avec elles et nous les contestons. Bien que la décision finale soit parfois contraire à nos souhaits, nous pensons que nos clients sont mieux servis lorsque nous restons dans le pays, en leur donnant accès à des produits qui favorisent l’expression de soi tout en protégeant la confidentialité ».