L’App Store aurait engrangé plus de recettes que Google Play.

L’année 2020 a été particulièrement étrange. La pandémie de coronavirus y est évidemment pour quelque chose. Les affaires d’Apple ont ainsi été chamboulées, mais si la fabrication et la livraison de ses nouveaux produits ont souffert de la crise sanitaire, entrainant des retards, l’App Store s’en est particulièrement bien sorti cette année. Selon les chiffres de la société d’analyse Sensor Tower, 2020 aurait en effet été une année record pour l’App Store en termes de recettes.

De manière générale, les dépenses sur les boutiques d’applications mobiles ont été particulièrement importantes cette année. La pandémie et le confinement qui en a découlé – ainsi que le télétravail et les cours à distance – y ont certainement contribué. Ainsi, cette année, les propriétaires de smartphone auraient dépensé plus de 100 milliards de dollars sur l’App Store et Google Play jusqu’au mois de novembre, un record.

Au cours du dernier mois de l’année, les utilisateurs ont dépensé 407,6 millions de dollars sur les deux boutiques. « Les dépenses mobiles le jour de Noël ont représenté 4,5% des dépenses sur décembre (soit un total de 9 milliards de dollars dans le monde du 1er au 27 décembre). La majorité des dépenses pendant les vacances concernaient les jeux mobiles, qui ont grimpé de 27%, passant de 232,4 millions de dollars à Noël 2019 à 295,6 millions de dollars cette année », indique Sensor Tower.

À Noël justement, 68,4% des dépenses mobiles auraient été faites sur iOS, soit 278,6 millions de dollars, et ce, alors qu’il y a moins d’iPhone que de smartphones sous Android en circulation. Les propriétaires d’iPhone dépenseraient donc plus que les autres. Un constat que l’on peut faire depuis plusieurs années déjà. Ainsi, si l’année 2020 a été particulièrement prolifique en termes de dépenses mobiles, l’App Store doit certainement avoir profité d’une plus grande part du gâteau.