Les nouveaux Mac équipés d’une puce M1 pourront lancer les apps prévues pour iPhone et iPad.

Il y a quelques jours, Apple a levé le voile sur son premier processeur ARM maison à destination des Mac, l’Apple Silicon M1. En parallèle de sa présentation, la firme de Cupertino a dévoilé les trois premiers modèles d’ordinateurs à en profiter ; le MacBook Air, le MacBook Pro et le Mac Mini. Outre de meilleures performances et une meilleure autonomie, ces trois ordinateurs pommés pourront bénéficier des applications destinées à l’iPhone et à l’iPad. En introduisant son processeur maison M1, Apple développe encore un peu plus son écosystème.

Sur son site destiné aux développeurs, Apple explique les apps iPhone et iPad seront proposées directement aux utilisateurs de Mac, sans qu’ils n’aient à faire quoi que ce soit. Les utilisateurs pourront rechercher des apps iPhone et iPad directement depuis le Mac App Store. Les apps destinés aux Mac seront affichées en premier, mais via l’onglet Application iPhone et iPad, il sera possible de consulter le catalogue de l’App Store mobile.

L’ensemble des applications mobiles pourront être installées sur Mac par défaut, mais celles qui n’ont pas encore été testées sur Mac seront épinglées « Non vérifiées sur mac ». Si toutes les apps iPhone et iPad seront disponibles sur les ordinateurs d’Apple, les développeurs pourront demander à la firme de bloquer son téléchargement sur macOS, que ça soit pour des raisons de marketing ou de fonctionnalité.

Évidemment, s’il existe une version Mac d’une app, celle destinée à iOS ou iPadOS sera retirée du Mac App Store.

Pour l’instant, seuls les modèles de Mac équipés d’une puce M1 pourront profiter de cette ouverture de l’écosystème d’Apple. Cela n’a donc rien à voir avec une mise à jour du système d’exploitation. Pour profiter des apps iPhone et iPad, il faudra donc s’offrir un nouveau Mac M1. Les premiers modèles seront commercialisés à partir du 17 novembre.