Les nouveaux Mac équipés d’une puce Apple Silicon M1 seront commercialisés à partir du 17 novembre. 

Hier soir, la firme de Cupertino a levé le voile sur sa nouvelle puce maison, la M1. Une puce développée en interne et pensée pour remplacer les processeurs Intel au sein des Mac. Apple a d’ailleurs dévoilé les trois premiers modèles d’ordinateurs qui profiteront de sa nouvelle création ; le MacBook Air, MacBook Pro et le Mac mini.

Mais si ces trois modèles ont droit à une version M1, Apple propose tout de même encore des versions avec des puces Intel, à l’exception du MacBook Air. Ce dernier est en effet le seul à être proposé uniquement avec une puce maison.

Si l’Apple Silicon M1 est bien plus puissante que les processeurs d’Intel sur Mac, selon les dires de la firme, pourquoi continue-t-elle de proposer des modèles équipés des puces concurrentes ?

Une transition en douceur

Lors de l’annonce de l’Apple Silicon, en juin dernier, la firme américaine avait insisté sur le fait que la transition Intel vers sa puce maison se ferait en douceur au cours des deux prochaines années. Il est donc assez logique qu’Apple ne remplace pas tous ses ordinateurs d’un coup. Le fait est qu’intégrer un nouveau processeur implique de revoir toute l’organisation interne des machines puisque cela chamboule tous les composants.

En dehors de la question matérielle, faire une croix sur les processeurs Intel au profit de ceux d’Apple a des conséquences logicielles. Les développeurs vont en effet devoir adapter leurs programmes à l’Apple Silicon M1 ce qui va prendre un certain temps.

Une seule gamme de puce

Le fait est qu’à l’heure actuelle Apple n’a présenté qu’un seul processeur. Or, l’une des particularités de la gamme Pro est que les clients peuvent choisir la puissance de leur processeur en option. Avec un seul modèle de son cru, Apple ne peut donc pas encore rivaliser sur tous les plans avec Intel. C’est pourquoi le MacBook Pro est encore aujourd’hui disponible avec des processeurs Intel.

Actuellement, Apple propose deux MacBook Pro équipés d’une puce M1. La seule différence se situe au niveau de l’espace de stockage. Le premier embarque 256 Go de stockage et est proposé au prix de 1.449 € et le second dispose de 512 Go de stockage et est affiché à 1.679 €. Les deux autres modèles disponibles sont équipés d’un processeur Intel Core i5 de 10e génération. Là encore, la différence entre les deux se situe au niveau du stockage, avec une option à 512 Go (2.129 €) et une autre à 1 To (2.359 €).

L’explication est la même pour le Mac mini et sa version Intel. Si le Mac Mini est disponible avec une puce M1, il est également proposé avec une puce Intel Core i5 de 8e génération.

Au cours des prochains mois et années, Apple devrait introduire sa première puce maison au sein de l’ensemble de ses Mac, mais il faudra certainement attendre que cette dernière soit améliorée pour rivaliser avec les performances des processeurs Intel pour la retrouver sur les modèles les plus performants d’Apple. Enfin, à l’image des puces A pour l’iPhone, la firme américaine devrait logiquement proposer une révision de l’Apple Silicon M1 chaque année.