Google est en effet le moteur de recherche par défaut de l’iPhone et de l’iPad.

Si Apple a développé son propre navigateur web, la firme de Cupertino se repose sur Google pour lui fournir un moteur de recherche. Au vu du nombre d’iPhone et d’iPad en circulation, cela représente une jolie opportunité pour la firme de Mountain View, d’autant plus quand on sait que Safari était l’application par défaut sur l’iPhone et l’iPad jusqu’à très récemment. Google profitait donc d’une place de choix sur iPhone et iPad, mais cela ne s’est pas fait sans mettre la main au portefeuille.

Ce n’est pas un secret, Google paie gracieusement Apple pour être le moteur de recherche par défaut sur Safari, mais aucune des deux entreprises américaines n’a jamais révélé le montant exact. Cependant, la récente enquête antitrust à laquelle fait face Google a vendu la mèche. Selon les documents judiciaires consultés par NPR, Google aurait payé entre 8 et 12 milliards de dollars à Apple pour faire de son moteur de recherche le service par défaut sur iPhone et iPad.

Cette importante somme versée à la firme de Cupertino ne joue pas en la faveur de Google qui fait en effet l’objet d’une nouvelle enquête pour pratiques anticoncurrentielles. Cet accord entre les deux pourrait porter préjudice à Google. « Ce n’est pas une collusion classique, où deux rivaux acceptent d’augmenter les prix et chacun en profite. Cela ressemble plus à un monopole d’accord avec une autre entreprise pour partager la rente du monopole », a indiqué John Newman, professeur de droit à l’Université de Miami.

L’enquête antitrust menée par Washington pourrait bien avoir des conséquences sur le partenariat signé entre Google et Apple. Seul l’avenir nous le dira.