Le clavier tactile ne serait pas rigide, mais reposerait plutôt sur un matériau déformable. 

Apple pourrait se passer des claviers mécaniques sur ses futurs MacBook Pro. Et ce ne serait pas forcément une mauvaise chose pour la firme. On se souvient encore du scandale des touches à mécanisme papillon. En éliminant les touches telles qu’on les connait, Apple réglerait définitivement le problème des miettes, gouttes et autres poussières qui se glissent sous les touches et les bloquent.

Selon un nouveau brevet déposé par la firme américaine repéré par AppleInsider, Apple étudierait la possibilité d’intégrer un nouveau type de clavier sur les MacBook Pro. Celui-ci serait à la croisée entre un clavier tactile et un clavier mécanique puisqu’il serait toujours sensible à la pression, mais ne reposerait pas sur des mécanismes à proprement parler.

En optant pour cette solution, Apple se débarrasserait des problèmes de poussières et de mécanismes défectueux tout en évitant de proposer une alternative entièrement tactile à ses utilisateurs qui se rapprocherait plus d’une expérience iPad plutôt que MacBook Pro. Or, ce type d’appareils se destine « aux pros » ou en tout cas à une utilisation différente de celle sur iPad. Le manque de rétroaction des touches pourrait avoir du mal à séduire les utilisateurs.

Dans son brevet, Apple fait référence à une « structure de saisie sensible à la force configurable pour les appareils électroniques ». Il est question que les MacBook Pro soient équipés d’une couche tactile sensible à la pression, de sorte à se rapprocher d’une expérience clavier traditionnelle sans être totalement et uniquement tactile.

Chaque touche aurait une zone d’activation définie et serait éclairée pour faciliter l’activation. Les utilisateurs pourraient d’ailleurs modifier l’intensité de l’éclairage et changer facilement d’alphabets ou de symboles. Chaque touche comprendrait une pile d’entrées capable de confirmer la frappe de l’utilisateur en fonction de la pression effectuée. À noter que la couche tactile ne serait pas rigide, mais déformable, afin que la frappe soit plus agréable au toucher.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple explore différents types de claviers alternatifs pour ses ordinateurs portables. Ce nouveau brevet montre que l’idée est toujours en développement au sein de la firme. Reste à voir si et quand ce clavier d’un nouveau genre fera son apparition sur MacBook Pro.