Cette faveur temporaire ne concerne que les paiements pour assister à des événements en ligne sur la plateforme de Facebook.

Les pressions de toutes parts à l’encontre de l’App Store et de sa commission auraient-elles fini par payer ? Peut-être. En tout cas, Facebook peut se féliciter d’avoir réussi à obtenir la suppression de cette commission sur certains achats effectués via son app sur iOS. Une « faveur » de taille de la part d’Apple.

Il y a quelques semaines, Facebook a introduit une nouvelle fonctionnalité afin de soutenir les petites entreprises. Ces dernières pouvaient créer des événements en ligne payants sur la plateforme. Des transactions sur lesquelles Facebook ne prendrait aucune commission jusqu’en août 2021 afin de soutenir les différents organismes touchés par la pandémie de coronavirus. Un geste de soutien qui n’a pas été suivi par Apple. Ses 30% de commissions étaient toujours d’application. Le réseau social souhaitait d’ailleurs l’indiquer sur l’application, au grand dam de la firme à la pomme qui a préféré stopper la mise à jour de l’app de Facebook.

« Nous avons demandé à Apple de réduire sa taxe de 30% sur l’App Store ou de nous permettre d’offrir Facebook Pay afin de pouvoir absorber tous les coûts pour les entreprises en difficulté pendant le COVID-19. Malheureusement, ils ont rejeté nos demandes et [les petites entreprises] ne recevront que 70% de leurs revenus durement gagnés », avait alors indiqué Fidji Simo, responsable de l’app principale de Facebook.

Une déclaration qui mettait évidemment Apple dans une mauvaise posture. L’entreprise de Cupertino ne faisait preuve d’aucune compassion envers les petites entreprises dont les revenus avaient souffert en raison de la pandémie de coronavirus. Une culpabilisation qui a fini par payer. Facebook a en effet révélé qu’Apple supprimera sa commission de 30% sur les paiements pour assister à des événements en ligne via Facebook Pay. Une faveur pour l’ensemble des entreprises – en dehors des créateurs Facebook Gaming -, mais qui sera temporaire puisqu’elle ne sera d’application que jusqu’à la fin de l’année.

Dans les faits, Facebook n’est pas la première application à laquelle Apple octroie une faveur. En raison de la crise du coronavirus, la firme de Cupertino a en effet déjà supprimé sa commission sur les paiements effectués via Airbnb et ClassPass, afin de soutenir ces secteurs.

Cela reste tout de même une victoire pour Facebook, et ce, même si le réseau social a joué la carte de l’altruisme dans ce cas précis tout en faisant passer Apple pour une entreprise sans cœur. Facebook s’était déjà exprimé plus globalement concernant les 30 % de commissions d’Apple et cette victoire pourrait n’être que la première étape d’une mobilisation plus importante de l’entreprise de Mark Zuckerberg à l’encontre d’Apple. Elle pourrait rejoindre la coalition qui s’est formée contre la firme à la pomme.