La dernière keynote de rentrée d’Apple aura permis de lever le voile sur non pas un, mais deux modèles d’Apple Watch. Toutes deux disponibles dès ce vendredi 18 septembre, la Series 6 et la SE conservent un design certes inchangé mais qui reste efficace.

Voilà désormais 5 ans qu’Apple a lancé son tout premier modèle d’Apple Watch, une montre connectée qui allait radicalement révolutionner le rapport de l’homme avec le temps. Près de 5 ans plus tard, le constat est sans appel : les ventes de l’Apple Watch se portent très bien, au point de devenir la montre connectée la plus vendue du marché.

Pourtant, on ne peut pas vraiment dire qu’Apple ait beaucoup innové en 5 ans pour maintenir les ventes à un tel niveau. La tocante a toujours conservé sa Digital Crown et son bouton latéral sur le côté droit ainsi que sa forme rectangulaire. Jamais Apple n’a osé mettre sur le marché une montre à l’apparence ronde. Serait-ce dû à des problèmes hardware ou lié à watchOS ? Pour en connaître la raison, il faut tout d’abord revenir aux origines de la montre connectée d’Apple.

Une forme rectangulaire que l’on doit à Jony Ive

L’homme derrière l’Apple Watch n’est autre que celui qui a donné aux produits Apple leur mythique design : Jony Ive. Il est en quelques sortes le “Mr Design” d’Apple. On lui doit l’iPhone, l’iPad, le MacBook Air et enfin l’Apple Watch. S’il y a un point commun entre tout ces appareils, c’est leur forme rectangulaire, qui laisse peu de place aux courbes.

Lorsque Jony Ive arrive à la tête de l’équipe de design industriel d’Apple en 1996, Steve Jobs n’est pas encore revenu dans son entreprise. Ce n’est que deux ans plus tard que les deux hommes travailleront conjointement sur ce qui allait devenir l’iMac G3. Devenu emblématique la marque à la pomme, l’iMac G3 fut en son temps un véritable best-seller.

l’iMac G3, produit emblématique d’Apple, affichait de très jolies courbes.

Un succès dû en grande partie à son interface, mais aussi à un design qui tranchait radicalement avec ce qui se faisait à l’époque. La majorité des ordinateurs personnels des années 1990 étaient composé d’un gros boitier beige peu attrayant à l’oeil, sans haut-parleur ni lecteur de CD-ROM. Au contraire, l’iMac G3 était tout-en-un, avec un aspect très ludique tout en restant performant. Jony Ive a du travailler avec un Steve Jobs plein d’idées sur cet iMac, qui a notamment réussi à imposer ce style courbé auquel le fondateur d’Apple était si attaché.

Avec Steve Jobs à ses côtés, Jony Ive parvient tout de même à imposer un style très carré au sein de la marque. Preuve en est, la majorité des produits sortis durant le mandat du responsable du design d’Apple sont carrés, nets et sans la folie qu’apportent les courbes. Jugez-en vous même : l’iPod Shuffle, le MacBook Air, l’iPhone ainsi que les modèles qui suivirent. Tous proposent des formes tranchées, dont seuls les coins incurvés viennent contredire nos propos. L’Apple Watch qui allait sortir en 2015 viendrait une fois de plus marquer ce style.

L’imaginaire collectif privilégie des montres rondes

Lorsqu’Apple veut se lancer dans le tout jeune marché des smartwatches, la question du design vient vite à l’esprit des designers de Cupertino. Jony Ive et son équipe se mettent donc à imaginer ce à quoi pourrait ressembler la montre pommée. Très vite, l’Apple Watch sortira et arborera son design carré, loin des standards actuels en matière d’horlogerie. Un choix purement assumé par Apple, qui continue de croire en ce design si particulier. Pour preuve : à l’heure actuelle, il existe peu d’entreprises qui ont osé sortir une montre, connectée ou non, de forme rectangulaire.

La question mérite d’être posée : pourquoi Apple garde une montre carrée, contrairement aux autres entreprises qui proposent des montres circulaires ? On ne peut en tout cas pas leur reprocher d’y avoir pensé. De nombreux brevets déposés laissent entrevoir qu’Apple songe à remodeler sa Watch. Dès la sortie du premier modèle, Apple s’est empressé de déposer plusieurs brevets concernant un écran circulaire destiné à être porté au poignet. Cela laisse peu de place au doute : la firme de Cupertino songe sérieusement à revoir la forme de sa montre.

Un brevet déposé en 2016, soit peu de temps après la première Apple Watch, montrait déjà un écran circulaire. Crédit photo : UPSTO.

Néanmoins, les développeurs doivent se heurter à plusieurs problèmes si Apple privilégie un écran circulaire. Premièrement, la forme ronde de ce type de dalle présente plusieurs zones difficiles à exploiter. Il faudra ainsi retravailler entièrement watchOS, afin qu’il s’adapte correctement aux écrans circulaires, mais qu’il reste fonctionnel sur les modèles carrés. Toutefois, les cadrans de l’Apple Watch sont tellement variés qu’il y en aura pour tous les types d’écran.

De plus, les dalles rondes présentent un désavantage quant à la répartition des pixels, par définition carrés, sur un écran circulaire. Les pixels provoquent alors des courbes, peu élégantes et plutôt contraignantes, qui conduiraient à un effet d’ “escalier”. Pour contrer ce problème, Apple devrait proposer des affichages plus circulaires, ou doter de bords courbés. Cela passerait indéniablement par une révision de watchOS.

Lorsque l’on a demandé à Jony Ive la raison de cette forme carrée, c’est “parce que l’Apple Watch possède une interface basée sur une liste, ce qui correspond mieux à cette forme rectangulaire“. Avec cette forme rectangulaire, l’Apple Watch nous rappelle les années 1990 et les célèbres montres-calculatrices Casio. Loin d’être de vrais bijoux comme le sont les montres d’horlogers suisses, les Apple Watch se veulent pratiques et intuitives. Jony Ive le soulignait d’ailleurs très bien, avec sa célèbre citation “ce n’est pas à quoi ça ressemble, c’est comme ça que ça marche“. Il est en revanche légitime de se demander si la présence de Steve Jobs aurait amené l’Apple Watch à avoir un autre design.