Plus d’un an après son lancement aux Etats-Unis, l’Apple Card serait enfin programmée en Europe. plusieurs indices viennent étayer cette thèse.

Annoncée en grandes pompes lors d’un événement spécial le 25 mars 2019, l’Apple Card a rapidement su conquérir le marché américain. Toutes les conditions étaient d’ailleurs réunies pour que le pari soit relevé : deux grands noms réunis sous une même bannière (Apple et Goldman Sachs) et un marché américain friand des crédits à la consommation. C’est dans le pays de l’Oncle Sam, berceau du capitalisme et du monde de consommation, que l’Apple Card avait le plus de chances de réussir. Il semblerait pourtant que la carte pommée ait des envies d’ailleurs, notamment le Vieux Continent et l’Australie.

L’information vient directement de MacRumors, généralement bien informé lorsqu’il s’agit d’Apple. Selon le site américain, la firme de Cupertino pourrait étendre la disponibilité de sa carte de crédit à l’Australie. Une fenêtre de lancement est même évoquée : le dernier trimestre 2020. Elle devrait ainsi accompagner iOS 14.1 qui sera, selon toute vraisemblance, disponible pour tous dès ce mardi.

Mais puisqu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, il semblerait que la carte arrive également en Europe. Le code d’iOS 14 laisserait entrevoir des références au RGPD, le règlement européen centré sur la protection des données personnelles. Tim Cook avait d’ailleurs évoqué un lancement à l’international lors de ses déplacements en Allemagne et en France. Une sortie qui pourrait menacer l’hégémonie actuelle des banques digitales comme N26, Revolut ou Monese.