La Russie souhaiterait réduire la commission d’Apple à 20% sur l’App Store. 

Ce n’est pas un secret, la commission d’Apple appliquée sur tous les achats et abonnements effectués sur les produits pommés est le nouvel ennemi numéro 1. Si les entreprises et développeurs critiquent depuis longtemps cette règle de l’App Store, d’autres agissent pour la dénoncer, mais ils ne sont pas les seuls à trouver cette commission de 30% trop élevée. La Russie partage aussi cet avis.

Selon l’agence Reuters, le pays s’apprêterait en effet à faire passer une nouvelle loi visant à réduire la commission que s’octroie Apple sur l’ensemble des transactions effectuées sur sa boutique d’applications et son moyen de paiement. La commission d’Apple passerait de 30 à 20%.

Par ailleurs, la Russie envisage également d’imposer aux entreprises comme Apple de « verser un tiers de leur commission à un fonds de formation spéciale pour les spécialistes de l’informatique sur une base trimestrielle ».

Mais la commission d’Apple n’est pas le seul point que la Russie souhaiterait changer. Le législateur Fedot Tumusov a en effet indiqué sur Instagram qu’il souhaitait mettre en place une loi qui obligerait Apple à autoriser les boutiques d’applications tierces. Ainsi, la firme de Cupertino n’aurait plus de monopole sur iOS. Cette loi envisagée par le législateur vise également Google et le Play Store, même si les développeurs et utilisateurs ont plus de liberté sur Android que sur iOS.

Reste à voir si ce projet de loi sera accepté par le Parlement russe. Si c’est le cas, cela devrait galvaniser les opposants d’Apple. Notons que la Commission européenne s’intéresse également de près à l’App Store. La commission mène en effet une enquête antitrust sur Apple concernant ses pratiques sur l’App Store.