Avec la crise actuelle liée au coronavirus, les plans d’Apple auraient été fortement chamboulés. Deux scénarios sont alors possibles pour la firme pommée.

La fin d’année approche, et l’événement tant attendu par les fans d’Apple approche à grand pas. La keynote présentant les nouveaux appareils pommés doit se tenir fin du mois de septembre. Enfin, devrait. Car les incertitudes qui planent autour de l’événement sont nombreuses. En temps normal, la firme de Cupertino programme sa WWDC début juin pour ensuite annoncer tous ses nouveaux hardware durant la première moitié de septembre.

Cependant, les choses ne se sont pas vraiment déroulées comme prévu. L’événement destiné aux développeurs a pris quinze jours de retard et s’est de plus entièrement tenu en ligne. Les nouveaux smartphones pommés devraient quant à eux, selon de nombreuses rumeurs, voir leur date de sortie décalée de plusieurs semaines. Les interrogations sont nombreuses, et seule la keynote d’Apple devrait répondre à nos questions. Une keynote qui devrait elle aussi être grandement perturbée …

La keynote d’Apple pourrait avoir lieu avec deux semaines de retard par rapport au calendrier “habituel”. Crédit : AFP

La date exacte de tenue de l’événement est ainsi plus qu’incertaine. Apple nous a toujours habitué à la première quinzaine de septembre, avec une sortie de ses appareils dans les semaines qui suivent. Mais avec le retard que devraient prendre les nouveaux iPhone, la keynote pourraient elle aussi être décalée. Apple ne peut en effet pas se permettre de laisser trop de temps passer entre la présentation et la sortie de ses appareils, au risque de voir les ventes en pâtir sérieusement. D’autant que les nouveaux OS qu’a dévoilé Apple lors de la WWDC seront prêts depuis longtemps déjà.

Apple fait cette année face à une grosse interrogation : quand annoncer et sortir ses nouveaux iPhone ? C’est là que deux possibilités s’offrent à la firme américaine. Tout d’abord, Apple pourrait réitérer l’expérience de 2017. Cette année-là, la firme avait annoncé en grandes pompes ses iPhone 8 et X, avec deux sorties bien différentes. Le premier débarquait en septembre, tandis que le modèle anniversaire était commercialisé en novembre, soit deux mois plus tard.

Une seconde hypothèse pencherait sur une keynote et une sortie des appareils décalées, comme l’a été la WWDC. Celle-ci s’est en effet déroulée du 22 au 26 juin, alors qu’elle est régulièrement tenue la toute première semaine de ce même mois. Apple proposerait alors ses produits deux voire trois semaines plus tard. Ce scénario paraît d’ailleurs le plus probable, surtout qu’une seule gamme d’iPhone devrait débarquer cette année, là où deux modèles sortaient il y a trois ans : l’iPhone 8 et l’iPhone X.

Une chose est sûre : la keynote 2020 sera bien différente des autres éditions. On ne sait toujours pas si Apple optera pour une édition complètement virtuelle, comme pour la WWDC, ou si elle invitera quand même une poignée de journalistes et d’experts afin de marquer le coup. Rappelons tout de même que les Etats-Unis sont pour l’instant toujours fortement impactés par le virus. Tout événement y est constamment remis en question à cause des nombreux risques sanitaires qu’il pourrait engendrer.