Les plaignants accusent Apple de mentir concernant son impossibilité à retracer les dépenses faites via les cartes iTunes.

La firme californienne fait l’objet d’une nouvelle plainte concernant les arnaques aux cartes-cadeaux iTunes et son manque de réaction à ce sujet. À travers 11 chefs d’accusation, les plaignants accusent l’entreprise américaine de mentir lorsqu’elle répond qu’elle n’a aucun moyen de lutter contre ce type d’escroquerie.

Les arnaques aux cartes-cadeaux ne sont pas spécifiques à Apple. Afin de soutirer de l’argent à leurs victimes, des escrocs se font passer pour une autorité, une institution bancaire ou autre et exigent de leurs cibles qu’elles paient rapidement une somme d’argent au risque d’avoir des sanctions. Pour s’acquitter de leur (fausse) dette, les victimes sont invitées à acheter des cartes-cadeaux iTunes et à fournir rapidement le code des cartes. Un procédé particulièrement grossier qui fonctionne malgré tout, surtout aux États-Unis et auprès des personnes âgées, et qui a d’ailleurs poussé Apple a créé une page dédiée à ce type d’arnaque sur son site Internet.

Si Apple met en garde ses utilisateurs, c’est parce que l’entreprise ne peut ni rembourser les victimes à la carte-cadeau iTunes ni retracer les paiements réalisés par ce biais. Des affirmations que contredisent les plaignants dans leur recours collectif. Selon ces derniers, Apple détiendrait 100 % des fonds des paiements réalisés sur ses plateformes durant une période de 4 à 6 semaines. Une période qui correspond au moment où une application est achetée sur l’une des plateformes d’Apple et le moment où le développeur touche réellement l’argent. Durant cette période, Apple pourrait donc procéder au remboursement des victimes d’arnaques, selon les plaignants.

Le fait qu’Apple touche 30% sur chaque achat réalisé sur sa plateforme est également pointé du doigt dans la plainte. En théorie, Apple pourrait « toujours » rembourser cette commission aux victimes, même lorsque l’argent a été versé au développeur.

Selon les chiffres de la FTC (Federal Trade Commission), l’arnaque à la carte-cadeau iTunes représenterait 93,5 millions de dollars entre 2015-2019, souligne Patently Apple. Un montant qui pourrait être bien inférieur à la réalité puisqu’un nombre infime de victimes de ce type d’arnaque se signale à la FTC et ne représenterait que 10% des victimes réelles d’escroquerie à la carte-cadeau iTunes. Le montant total de l’arnaque par ce biais s’élèverait à un milliard de dollars, dont 30% de cette somme se trouverait dans les poches d’Apple.