Le géant de l’informatique paye très cher ses erreurs de communication du passé.

Le bridage des iPhone, instauré avec iOS 10.2.1 et supprimé au passage à iOS 11 aura coûté très cher à Apple. Le géant américain vient en effet de concéder un remboursement de 25$ à tous ses clients. Une décision qui lui permet d’éviter un procès et potentiellement des sanctions beaucoup plus lourdes… Ces dédommagements pourraient coûter entre 310 et 350 millions de dollars à l’entreprise.

Avec iOS 10.2.1, Apple avait choisi du jour au lendemain de brider – réduire les performances de – ses iPhone à distance, via des mises à jour, à l’insu du client. Le pot aux roses avait été découvert assez rapidement, poussant Apple à réagir en proposant un remplacement des batteries usées de ses smartphones et à proposer un outil de réglage pour le bridage de ses terminaux.

Certains consommateurs, qui se sentaient lésés par la politique d’Apple avaient alors choisi de lancer des actions en justice contre la pomme. Aux Etats-Unis, l’action a porté ses fruits puisque les consommateurs peuvent désormais obtenir un dédommagement de 25$ (22€).

Pour pouvoir en bénéficier, il faut toutefois avoir utilisé une version d’iOS impactée sur l’un des terminaux éligibles (iPhone 6, 6 Plus, 6s, 6s Plus, 7, 7 Plus et SE).

Les consommateurs qui se sentent lésés ont jusqu’au 6 octobre pour se faire connaître sur le site d’Apple.

Plusieurs associations européennes mènent actuellement une action similaire qui pourrait forcer Apple à dédommager ses clients européens à hauteur de 60€ cette fois.