Plusieurs organisations de défense des consommateurs européennes, dont la belge Test-Achats, ont adressé jeudi une mise en demeure à Apple enjoignant le géant américain des technologies à mettre fin à l’obsolescence programmée des iPhone. Sans réaction de l’entreprise, le collectif d’organisations, Euroconsumers, envisagera d’autres étapes juridiques.

Euroconsumers souhaite faire indemniser chaque consommateur concerné à hauteur de 60 euros, comme dédommagement pour la durée de vie trop éphémère des téléphones intelligents.

L’obsolescence programmée est non seulement “une pratique déloyale envers les consommateurs, elle également irresponsable sur le plan environnemental“, soutient Test-Achats dans un communiqué.

Les pratiques d’Apple ont déjà été contestées en différents endroits du monde. En Italie, l’Autorité de la concurrence (AGCM) a estimé que l’entreprise a indûment influencé les consommateurs, en les encourageant avec insistance à installer des mises à jour sur leurs iPhone, sans leur offrir d’informations claires et directes sur l’impact de ces dernières. Ainsi, le consommateur voit les caractéristiques fonctionnelles de son smartphone modifiées, altérant considérablement ses performances et réduisant artificiellement sa durée de vie, résume l’organisation belge de consommateurs.

Belga