La montre connectée d’Apple pourrait être en mesure de détecter et d’interpréter les mouvements de la main.

Apple vient de déposer un nouveau brevet concernant une fonctionnalité qui pourrait faire son apparition sur une prochaine génération d’Apple Watch. La fonctionnalité en question est la possibilité pour le porteur d’interagir avec sa montre sans pour autant toucher l’écran de celle-ci. L’Apple Watch serait en mesure de détecter les mouvements de la main du porteur et de réaliser des actions correspondantes aux mouvements.

Pour y parvenir, la montre serait équipée de nouveaux capteurs qui lui permettraient de surveiller les veines du poignet et donc de pouvoir suivre les mouvements de la main.

À l’heure actuelle, la montre d’Apple est déjà en mesure de répondre à un mouvement défini. L’Apple Watch allume son cadran lorsque son porteur tourne son poignet. Si la firme californienne veut multiplier le nombre de mouvements pris en compte par ses montres connectées, il faudra qu’elle parvienne à faire différencier par le logiciel les mouvements volontaires des gestes lambdas. Un exercice qui ne devrait pas être facile tant on sollicite nos mains au quotidien.

Le système imaginé par Apple permettrait de « photographier » certaines veines du poignet. Il serait en mesure de surveiller la position des vaisseaux, l’espacement relatif, la forme, le déplacement, ainsi que le flux sanguin. En étudiant ces variations, le logiciel de la montre serait en mesure de déterminer quels gestes lui sont « adressés ».

Les nouveaux types de capteurs seraient placés sous le boitier, mais aussi sur le bracelet, afin d’avoir une vue d’ensemble des veines. Le brevet fait également référence à une utilisation AR/VR de cette fonctionnalité, sans préciser dans quel cadre exactement. Elle pourrait également être un argument d’accessibilité pour les personnes à la mobilité réduite ou autre.

Il faudra très certainement attendre quelques années avant de voir une montre équipée de cette fonctionnalité. Par ailleurs, rien n’assure qu’Apple puisse introduire un tel système à ses montres. Le concept pourrait ne jamais quitter les laboratoires de la firme américaine. Pourtant, la santé est un domaine qui intéresse tout particulièrement Apple, et ce, depuis plusieurs années.