Les deux cofondateurs de Pineapple ne décolèrent pas. 

“Pineapple” serait beaucoup trop proche d’Apple, selon la multinationale, qui a formellement demandé à la jeune startup australienne de changer de nom, par le biais de ses avocats.

La jeune startup australienne propose un service qui permet à ses utilisateurs d’économiser de l’argent en contrôlant leurs dépenses. Le concept est simple, il faut chaque semaine “économiser un ananas” (pineapple en anglais).

Difficile de voir le rapport entre “Ananas” et “Pomme”? Il existe pourtant bien selon le géant américain, puisque le terme “Pineapple”, se décompose en deux mots – “pine” et “apple”.

Les deux cofondateurs de la startup sont effondrés par la décision du géant américain de les attaquer de plein front. “Apple était jeune une fois, c’était une entreprise innovante qui a choisi un nom assez peu conventionnel. Nous aurions pensé qu’ils soutiendraient une start-up comme la nôtre” explique l’un des deux créateurs de Pineapple.

Peu de choix s’offrent aux deux créateurs de la startup, qui devront probablement accepter de changer le nom de leur entreprise ou s’engager dans une bataille juridique qui pourrait leur coûter très cher…