L’intégration de puces ARM au sein des MacBook devrait permettre à Apple de revoir l’architecture de ses ordinateurs portables.

Durant sa conférence de lancement de la WWDC, Apple a officialisé son passage aux puces maison, les Apple Silicon, pour l’ensemble de ses ordinateurs. Un changement de taille dans l’histoire des Mac qui devrait avoir plusieurs répercussions, notamment sur leurs performances et potentiellement leur prix, mais pas seulement.

En effet, les puces basées sur l’architecture ARM permettront à Apple de résoudre plusieurs problèmes thermiques et donc de supprimer des composants dédiés à gérer la surchauffe des MacBook. La disparition de certains composants permettrait à Apple de fabriquer des ordinateurs portables plus fins, mais un autre point pourrait également aider à les affiner.

Selon un récent brevet repéré par Patently Apple, la firme de Cupertino pourrait faire en sorte d’intégrer un clavier rétractable sur ses MacBook. Cela permettrait de gagner quelques millimètres d’épaisseur.

Dans les faits, le clavier pourrait se baisser dans le boitier du Mac lorsqu’il est fermé et « se lever » lorsque l’ordinateur est ouvert. Il serait ainsi légèrement plus haut que la base du châssis pour plus de confort pour les utilisateurs.

En optant pour un tel design de clavier, Apple pourrait en effet proposer des MacBook plus fins. Reste à voir si l’idée d’Apple se concrétisera sur un prochain modèle de MacBook. Il faudra très certainement attendre quelques années pour voir cela se réaliser, mais la firme californienne pourrait également abandonner ce concept.

Il faut dire que ce type de design exigerait de mettre en place des composants pour assurer le mouvement, augmentant les risques de défaillances. Or, Apple a déjà plusieurs fois fait l’objet de critiques concernant ses claviers de MacBook. Un sujet qui est donc épineux pour la firme et ses clients.