La firme californienne vient de fermer 14 de ses magasins situés en Floride.

Si la pandémie semble avoir perdu du terrain en Europe, permettant à de nombreux pays de se déconfiner, ce n’est pas le cas aux États-Unis. Chaque jour, un très grand nombre de nouveaux cas est détecté, poussant certains États à remettre en place le confinement. Pour protéger ses employés et clients, Apple a décidé de fermer à nouveau ses boutiques situées dans les zones qui connaissent un pic important d’infections.

En mai dernier, la firme de Cupertino avait procédé à la réouverture de nombreux magasins situés aux États-Unis. Plus de 150 de ses 271 boutiques américaines avaient rouvert leurs portes aux clients. Des mesures d’hygiène avaient été mises en place pour assurer la sécurité des employés et clients au sein des magasins.

Malheureusement, la pandémie a repris de plus belle aux États-Unis, avec d’importants pics d’infection dans plusieurs États. Le chef des magasins de détail d’Apple, Deirdre O’Brien, a décidé de procéder à la fermeture des Apple Store situés dans les zones les plus contaminées, comme il l’avait assuré à la réouverture des boutiques pommées en cas de nouvelles vagues de coronavirus.

C’est ainsi que les boutiques Apple situées en Floride, Arizona, Caroline du Nord, Caroline du Sud et au Texas ont fermé leurs portes pour éviter que les employés d’Apple et clients ne soient infectés au sein des magasins.

La situation aux États-Unis ne semble en effet pas s’améliorer. Chaque jour, le nombre de nouveaux cas augmente de manière inquiétante. Apple pourrait donc procéder à la fermeture d’autres Apple Store, en fonction de l’évolution de la situation.