Le succès d’Animal Crossing sur Switch aurait prouvé au géant japonais que son avenir est sur les consoles et pas sur mobiles. 

Enorme succès sur Switch, Animal Crossing avait eu droit à un portage sur iOS quelques mois plus tôt. Le jeu avait connu un succès très modéré sur mobiles, au même titre d’ailleurs que la plupart des autres productions de Nintendo. Le géant nippon, qui a testé plusieurs business models sur smartphones, ne semble aujourd’hui plus déterminé à percer sur cette plate-forme.

Tout avait pourtant plutôt bien débuté avec le jeu Super Mario sur iPhone, qui avait battu des records à son lancement, pour ensuite voir ses chiffres de téléchargements s’effondrer. Nintendo avait alors abandonné le modèle payant pour passer au free-to-play et aux achats intégrés sur plusieurs jeux, avec des résultats moyennement convaincants là aussi. Animal Crossing et Dr. Mario avaient même frôlé de peu le flop à leurs sorties.

Il y a quelques jours, le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa a ainsi confirmé la rumeur, déclarant que “Nintendo n’envisage plus nécessairement continuer à sortir de nombreux jeux mobiles”. Selon Bloomberg, Nintendo n’aurait pas décidé d’abandonner complètement le secteur, mais réduirait ses ambitions. Dans la pratique, Nintendo proposera donc sans doute moins de jeux mobiles à sa clientèle au cours des prochains mois. Assez paradoxalement, le géant pourrait d’ailleurs choisir de donner la priorité à des licences moins populaires, à l’image de son Fire Emblem, qui a cartonné sur mobiles. Car ce ne sont pas forcément les franchises les plus populaires qui génèrent le plus de revenus. Nintendo l’a réaffirmé, ses RPG ont rencontré un joli succès sur mobiles.