La sortie d’un nouveau smartphone pommé est souvent synonyme de mise à jour d’iOS. L’édition de cette année ne devrait pas déroger à la règle, avec son petit lot de nouveautés. Retour sur quelques-unes des rumeurs qui reviennent avec le plus d’insistance.

Si les mises à jour mineures sont plutôt récurrentes et concernent principalement les corrections de bogues ou de failles de sécurité, les mises à jour majeures sont annuelles et attendues par un grand nombre d’utilisateurs de l’iPhone. Livrées avec plusieurs nouvelles fonctionnalités, ces mises à jour permettent de renouveler l’expérience qu’a l’utilisateur avec son appareil, sans pour autant chambouler ses habitudes.

Cette année, la sortie du supposé iPhone 12 devrait rimer avec l’arrivée d’iOS 14. S’il est toujours très difficile d’imaginer à l’avance ce à quoi devrait ressembler le nouvel OS, de nombreuses rumeurs et fuites semblent en donner un bref aperçu. Apple avait pourtant précisé se concentrer sur la qualité et les performances de son OS et ce au détriment de grandes nouveautés. On se rappellera en effet des nombreuses critiques émises à la sortie d’iOS 13 quant au grand nombre de problèmes de stabilité que rencontraient de nombreuses personnes.

Modifications profondes de l’écran d’accueil

A l’instar de ce qui se fait depuis longtemps déjà sur Android, l’iPhone pourrait bien voir arriver sur son écran d’accueil les célèbres widgets. Apple franchirait enfin le pas et permettrait à l’utilisateur de personnaliser encore plus un écran d’accueil jusqu’ici toujours très sobre.

Il serait dès lors possible, directement sur le bureau, de contrôler Apple Music ou Spotify, de voir les calories dépensées dans la journée ou encore les rappels du jour. Les widgets pourraient d’ailleurs être déplacés librement par l’utilisateur, comme il est déjà possible pour les icônes d’application.

Concernant les fonds d’écran, la formule devrait profondément être revue, comme nous vous en parlions au début du mois d’avril.

Fond d’écran dynamiques et collections au menu d’iOS 14. Crédit photo : DongleBookPro

Il serait ainsi possible de créer son propre dégradé de couleurs à partir de 3 nuances différentes. Ce fond d’écran serait alors dynamique et il serait possible d’ajuster automatiquement sa luminosité en fonction de la lumière ambiante. Les fonds d’écran officiels seront regroupés dans un espace appelé Collections. Il y sera possible de sélectionner une photo personnelle ou un des fonds d’écran d’Apple.

Clip ou essayer une app sans l’installer

Apple devrait ici encore s’inspirer de ce qui se fait déjà sur Android avec les Slices voire sur les smartphones d’Huawei. Avec Clips, l’utilisateur aurait enfin la possibilité d’essaye rla démo d’une appli avant de véritablement la télécharger et ainsi perdre encore un peu plus d’espace de stockage.

Android propose déjà d’essayer une application sans la télécharger.

Toujours dans l’optique de privilégier la réalité augmentée, Apple inciterait l’utilisateur à scanner un QR code. Ce code renverrait vers une page de test de ladite application, dans laquelle l’utilisateur devrait avoir accès à la majorité des fonctionnalités. L’application serait ainsi simulée, en proposant un contenu interactif et dynamique, sensiblement identique à celui de l’application de base. Rien n’indique en revanche si cette fonctionnalité sera limitée à un certain temps ou si elle sera disponible au bon vouloir de l’utilisateur.

Pour concevoir Clips, Apple a notamment travaillé avec YouTube, Yelp! et Sony (pour son application Double Ecran destiné à la PS4), de sérieux partenaires pour promouvoir et améliorer sa fonctionnalité.

Nouvelles fonctions pour iMessage

Là où iMessage accuse du retard face à la concurrence, c’est dans les fonctionnalités que l’application native d’Apple propose. Facebook a su imposer ses WhatsApp et Messenger comme des références dans le domaine des applications de discussion instantanée, ce qu’Apple a franchement eu du mal à faire. Avec iOS 14, Apple devrait implémenter plusieurs fonctionnalités dans l’optique de rattraper son retard face à la concurrence.

Une des principales nouveautés fortement attendues est la possibilité de supprimer un message envoyé au destinataire, et ce même s’il l’a déjà reçu et lu. En revanche, un petit avertissement indiquera aux deux interlocuteurs qu’un message précédemment échangé a été supprimé.

Il serait également possible d’identifier quelqu’un dans une discussion. Principalement utile dans les conversations de groupe, notamment lorsque celle-ci est mise en sourdine, et qu’on souhaite être notifié si on nous identifie.

Enfin, toujours dans l’optique de promouvoir les discussions de groupe, une notification d’écriture vous indiquera quel correspondant est en train de rédiger son message. S’il s’agit d’une fonctionnalité anecdotique, elle reste en revanche la bienvenue.

Split View enfin sur iPhone ?

Si ce nom ne vous est pas étranger, c’est parce que Split View est déjà présent sur les iPad, et ce depuis désormais quelques années. Il s’agit de la fonctionnalité qui permet d’afficher deux applications à l’écran, et d’ainsi passer de l’une à l’autre sans interruption.

Le mode Split View des iPad arriverait enfin sur l’iPhone. Crédit photo : The Hacker 34

Les nouveaux grands modèles d’iPhone récemment sortis devraient permettre une utilisation idéale de Split View. Certes, on n’atteint pas la grandeur d’un iPad et son confort d’utilisation, mais la fonctionnalité devrait toutefois bien s’adapter au large écran des iPhone Max.

De plus, un dock amovible et personnalisable permettrait d’avoir facilement accès aux apps préférées de l’utilisateur, comme sur iPad. Split View ne sera pas une grande nouveauté pour les connaisseurs d’Apple. En revanche, nul doute que ce sera une nouveauté très appréciable pour les non-initiés.

Changer d’application par défaut

On connaît la réticence qu’a Apple à s’ouvrir aux applications extérieures, et surtout lorsque cela se fait au détriment de ses applications maisons. Ainsi, lorsque l’on cliquait sur un lien ou une adresse, on se retrouvait directement renvoyé vers Safari ou Apple Plans. Les critiques des utilisateurs, mais aussi les nombreuses amendes de l’Union Européenne auront eu raison d’Apple et de son obstination.

Il sera désormais possible de modifier les applications par défaut dans les réglages de l’appareil. Safari pourra être remplacé par Chrome ou Firefox, Apple Plans par Waze ou Google Maps et Mail par Outlook voire Gmail. Cela signifierait notamment la possibilité de supprimer ces applications natives, sans recevoir l’invitation d’Apple à les réinstaller lorsqu’on clique sur un lien ou une adresse mail.

Le HomePod bénéficierait grandement de ce changement majeur. En effet, l’enceinte connectée a largement été critiquée pour sa résistance aux applications qui ne sont pas développées par Apple. Tournant lui aussi sous iOS, le HomePod pourrait enfin être utilisé avec Spotify tout en gardant pleinement les fonctionnalités qui sont les siennes.

Modèles compatibles

Exceptionnellement, iOS 14 ne devrait pas laisser sur le carreau d’anciens modèles, et ceux faisant tourner iOS 13 seraient compatibles avec la nouvelle mise à jour. Voici la liste des appareils qui pourront faire tourner le nouvel OS de manière fluide, auxquels s’ajouteront les nouveaux modèles de cet automne :

  • iPhone SE (2020)
  • iPhone 11 Pro
  • iPhone 11 Pro Max
  • iPhone 11
  • iPhone XS
  • iPhone XS Max
  • iPhone XR
  • iPhone X
  • iPhone 8
  • iPhone 8 Plus
  • iPhone 7
  • iPhone 7 Plus
  • iPhone 6s
  • iPhone 6s Plus
  • iPhone SE (2016)
  • iPod touch (7e generation)

Nous devrions vite être fixés sur les réelles fonctionnalités qu’embarquera iOS 14. En effet, Apple a pris pour habitude de présenter la nouvelle version de son OS maison lors de son traditionnel WWDC. Celui-ci se tiendra d’ailleurs entièrement en ligne en raison de la pandémie actuelle.