La production des nouveaux smartphones pommés débute habituellement en mai.

Selon un nouveau rapport DigiTimes, l’iPhone 12 achèvera la deuxième phase de son étape EVT, à savoir les tests de validation technique, à la fin du mois de juin. Il s’agit évidemment d’une étape essentielle au développement d’un produit qui précède le lancement de sa production de masse. D’autres étapes peuvent d’ailleurs s’intercaler entre, notamment les tests de validation du design et de la production.

Or, si l’iPhone 12 subit encore à l’heure actuelle des tests, cela voudrait dire qu’il n’est toujours pas entré en production de masse. Habituellement, Apple lance la production de ses smartphones en mai. Là, il serait question que la production de l’iPhone 12 ne débute qu’en juillet prochain, ce qui n’est évidemment pas bon signe pour la sortie des smartphones pommés.

En effet, le fait que les équipes d’Apple soient toujours en train de tester le smartphone n’annonce rien de bon pour la sortie de l’iPhone 12 prévue logiquement en septembre prochain. Il semblerait qu’un lancement tardif se confirme de nouveau.

Il y a donc en effet de grandes chances pour que l’iPhone 12 et toutes ses déclinaisons ne sortent finalement qu’au mois d’octobre, au mieux. D’ailleurs, il n’est pas encore certain que tous les nouveaux smartphones sortiront en même temps.

Ça ne serait pas la première fois qu’Apple tarde à sortir un smartphone. Présenté en septembre 2017, l’iPhone X n’est finalement sorti qu’en novembre de la même année. Ici, le potentiel retard de la fournée 2020 d’iPhone s’expliquerait forcément par la pandémie de coronavirus qui a très certainement ralenti le développement des téléphones.