Les boutiques d’Apple ont été fermées les 31 mai et 1er juin et pourraient le rester encore quelques jours.

Depuis plusieurs jours, les États-Unis sont en proie à d’importantes manifestations suite au décès de George Floyd. Si la plupart des réactions sont pacifistes, certains manifestent de manière plus violente. D’autres profitent également du climat de tension pour saccager et voler des magasins, notamment des Apple Store. C’est pourquoi la firme de Cupertino a décidé de fermer plusieurs de ses magasins quelques semaines seulement après leur réouverture.

La situation est particulièrement préoccupante à Minneapolis où George Floyd est décédé suite à son arrestation musclée par les forces de l’ordre. L’Apple Store local a été la cible de plusieurs pillages et ce n’est pas le seul. D’un bout à l’autre du pays, les dégradations et vols se sont multipliés et ont ainsi poussé Apple à fermer temporairement ses boutiques.

La firme californienne pourrait prolonger la fermeture de ses magasins en fonction de l’évolution de la situation dans le pays. Rappelons tout de même que les produits pommés volés sont rendus inutilisables et qu’ils peuvent être géolocalisés.

En parallèle, le PDG de l’entreprise américaine, Tim Cook, a promis dans une note interne récupérée par Bloomberg de soutenir financièrement plusieurs associations de défense des droits de l’Homme et de lutte contre les injustices raciales.