En tournant son poignet vers le haut ou le bas, il serait possible d’interagir avec l’Apple Watch. 

La firme californienne vient de déposer un nouveau brevet concernant ses montres connectées. Le document fait référence à un système de contrôle manuel et plus précisément à la possibilité d’interagir avec son Apple Watch en effectuant divers mouvements de la main.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple fait breveter un tel système, preuve que l’entreprise américaine s’intéresse tout particulièrement à la question. Elle avait d’ailleurs déjà déposé un brevet similaire en février dernier.

Dans la pratique, les futures Apple Watch pourraient être équipées de nouveaux capteurs qui réagiraient aux mouvements du bracelet initiés par la main du porteur. Avec un simple geste de la main ou du poignet, un utilisateur pourrait faire défiler diverses options à l’écran. Il pourrait ainsi décrocher ou raccrocher un appel téléphonique en tournant son poignet vers le haut ou le bas.

Un concept qui pourrait s’apparenter à de la fainéantise, appuyer avec son autre main sur sa montre ne demande pas vraiment un gros effort, cependant l’objectif d’Apple serait bien différent puisqu’il s’agirait en réalité de rendre ses montres connectées plus accessibles. « Il peut y avoir des situations où la capacité de l’utilisateur à avoir recours à la commande vocale ou à utiliser l’écran tactile est limitée », indique la firme de Cupertino dans son texte.

En rendant les Apple Watch plus accessibles, Apple pourrait réaffirmer sa position dominante sur le marché des montres connectées. Encore faut-il que cette technologie se retrouve bel et bien un jour sur les montres d’Apple. Pour l’instant, il ne s’agit que de protéger un concept.