Apple cherche à améliorer le suivi des efforts physiques de sa montre connectée, notamment dans le cadre d’une activité physique à vélo.

La firme californienne vient de déposer un nouveau brevet auprès de l’USPTO, le Bureau américain des brevets et des marques de commerce. Celui-ci fait référence à une fonctionnalité de mesure de la résistance du vent qui pourrait être intégrée à l’Apple Watch.

Depuis le premier modèle de sa montre connectée, Apple n’a cessé d’apporter de nouvelles fonctionnalités et mesures dédiées à la santé, mais aussi à la pratique du sport. Ainsi, l’Apple Watch permet de savoir combien de calories ont été brûlées au cours de la journée ou durant une séance de sport. Or, de nombreux facteurs doivent être pris en compte pour déterminer correctement le nombre de calories éliminées. La durée de la pratique d’un sport et l’analyse du rythme cardiaque ne semblent pas suffisant pour Apple.

L’entreprise américaine souhaiterait également prendre en compte les éléments extérieurs, notamment les conditions météorologiques. Lorsqu’un individu court ou pédale à l’extérieur, le vent peut avoir un impact sur l’effort fourni. C’est pourquoi Apple chercherait à prendre en compte la résistance du vent pour déterminer le réel effort délivré.

La firme de Cupertino détaille son ambition dans le brevet, indiquant qu’elle souhaiterait intégrer « des techniques et des systèmes pour déterminer les éléments de résistance subie par le cycliste ou le coureur. En surveillant les données à l’aide d’un wearable, des estimations améliorées peuvent être recueillies ».

Il serait également question que l’Apple Watch puisse détecter les changements d’altitude lors d’une séance de sport en extérieur. Les montées et descentes ont évidemment un impact sur les efforts fournis.

Si Apple décrit son intention dans le brevet, l’entreprise n’indique malheureusement pas comment elle compte s’y prendre pour déterminer la résistance du vent et les changements d’altitude. On peut tout de même imaginer qu’Apple puisse intégrer de nouveaux capteurs sur les prochains modèles d’Apple Watch ou que le logiciel d’exploitation de la montre connectée puisse prendre en compte les données météorologiques et géographiques en temps réel durant les séances de sport.