Une entreprise qui rachète une startup ou un concurrent est chose courante dans le monde des affaires. Et Apple ne déroge pas à la règle. En 43 ans d’histoire, la firme californienne a racheté plus d’une centaine d’entreprises.  Retour sur 5 des plus importantes acquisitions de la Pomme.

Siri, l’assistant personnel qui valait 200 millions

Si Siri est aujourd’hui l’un des assistants personnels les plus populaires sur smartphones, ce que peu de gens savent, c’est que son origine vient d’un financement militaire. En effet, le département de la Défense américaine recherchait une intelligence artificielle capable de prendre bien plus facilement qu’un être humain des décisions sur le terrain. Forts de leurs recherches sur cette IA, trois ingénieurs travaillant sur ce projet lancent en 2007 leur propre start-up, répondant au nom de Siri. Ils mettent dès lors au point leur assistant, qui est lancé en 2010 en tant qu’application indépendante sur l’App Store, et qui devait sortir quelques mois plus tard sur BlackBerry et Android. Jobs, conscient du potentiel du projet, contacte personnellement les concepteurs de Siri, et acte le rachat de la société pour une somme de 200 millions de dollars. Siri est ensuite une exclusivité iPhone et s’il n’est pas le plus performant des assistants personnels, il reste parmi les plus populaires, notamment chez les aficionados d’Apple.

Shazam, quelle est cette chanson ?

Shazam est une des applications les plus utilisées sur iPhone depuis son lancement sur l’App Store en 2007. Basée sur un complexe algorithme informatique, l’application britannique est réputée pour être capable, en seulement quelques secondes, de reconnaître une chanson selon son air. Avec le rachat lancé par Apple en 2017 pour près de 400 millions de dollars, l’entreprise à la Pomme a ainsi mis la main sur une base de données de plus de 500 millions d’utilisateurs. C’est un atout certain pour Apple Music, qui voit les utilisateurs de Shazam être redirigés vers l’application de streaming made in Apple pour réécouter la chanson précédemment reconnue.

NeXT, la création de Steve Jobs

Après sa démission forcée en 1985 par le conseil d’administration d’Apple, Steve Jobs est déterminé à revenir sur le devant de la scène. Ainsi, il crée la société Next, Inc, conceptrice d’ordinateurs destinés aux écoles supérieures et aux entreprises. Si les ventes du matériel informatique de la société sont relativement faibles, elle se spécialise par la suite dans la création de softwares, et c’est ce qui tapera dans l’œil d’Apple, qui recherche un nouvel OS pour ses Macintosh. C’est ainsi qu’en 1996, la firme de Cupertino rachète l’entièreté des parts de NeXT et réintègre Jobs à la tête de l’entreprise. C’est ce rachat d’un montant de 429 millions de dollars qui donnera lieu à la création de Mac OS X.

Intel, la nécessité de développer la 5G

Cela peut paraître surprenant et pourtant, Intel a bien vendu une de ses filiales à la Pomme. C’était l’année dernière, pour 1 milliard de dollars. En effet, Apple est une des seules entreprises à ne pas avoir encore communiqué sur un téléphone compatible 5G. Pour rattraper son retard, la branche modem d’Intel semblait être un vrai atout. Avec ce rachat, Apple sauve du chômage près de 2.200 salariés, mais récupère surtout l’ensemble des brevets déposés par Intel, estimés au nombre de 17.000.

Beats Electronics, quand la musique est bonne

Fondée en 2006 par le rappeur américain Dr. Dre, Beats s’est rapidement imposé comme un acteur incontournable du matériel audio dans le monde, mais pas seulement, car ils ont également lancé en 2014 le service de streaming Beats Music. Apple voulant s’investir encore plus dans le domaine de la musique, l’entreprise marque un grand coup en dépensant près de 3 milliards de dollars pour posséder la jeune entreprise. Cet achat permet à la firme de Cupertino de lancer un an plus tard Apple Music, bâtie sur la fusion de Beats Music et iTunes Radio, le premier service de streaming audio de la marque à la Pomme.