Sa présentation devrait tout de même être maintenue au mois de septembre.

Les plans de la Pomme ne cessent d’être mis à rude épreuve en ces temps de pandémie. Les retards accumulés sur la production des iPhone et le développement des nouveaux modèles pourraient forcer la Pomme à prendre des mesures exceptionnelles.

Selon le média chinois Nikkei qui se base sur des sources proches d’Apple, la firme américaine envisagerait de retarder le lancement de l’iPhone 12 de plusieurs mois. L’iPhone 2020 pourrait ainsi finalement sortir début 2021.

Un report éventuel qui serait évidemment lié au coronavirus. Si les usines en Chine reprennent peu à peu un rythme normal de production, les voyages ne sont toujours pas autorisés ce qui empêche les équipes de la Pomme de se rendre sur place pour vérifier les prototypes de l’iPhone 12, entraînant un retard dans son développement.

Le climat général actuel pourrait également jouer en la défaveur de l’iPhone 12. Avec un confinement total adopté dans de très nombreux pays, beaucoup de personnes se retrouvent sans travail ce qui a évidemment un impact sur leurs revenus. S’offrir un nouveau smartphone hors de prix ne devrait pas être une priorité dans l’immédiat ni dans les mois qui suivront la fin du confinement.

La demande pour l’iPhone 12 devrait donc être considérablement plus faible que ce qu’Apple souhaiterait. C’est pourquoi la Pomme envisagerait de repousser la sortie de sa fournée d’iPhone haut de gamme cette année, histoire de profiter d’un contexte plus favorable.

Étant donné que la situation du coronavirus ne semble pas s’améliorer, cette prédiction parait tout à fait vraisemblable. L’évolution de la situation au cours des prochaines semaines et des prochains mois sera déterminante pour les plans d’Apple.