On ne trouve aucune application de cloud gaming sur l’App Store, contrairement au Play Store. 

Les amateurs de jeux vidéo le savent sûrement, Apple n’autorise pas ses utilisateurs à profiter de services de streaming de jeux sur iPhone ni iPad. L’App Store ne répertorie en effet aucune des applications de cloud gaming que sont GeForce Now, PS Now et Google Stadia. Seul le service de Microsoft, xCloud, est disponible en version bêta sur iPhone, mais uniquement dans une version très limitée. Il y a peu de temps, l’app de cloud gaming Shadow était encore disponible sur l’App Store, mais elle a été retirée récemment pour “violation des directives de l’App Store”.

Cette réticence à intégrer des apps de streaming de jeux sur l’App Store est assez étrange. Pourquoi la Pomme ne veut-elle pas de ces applications sur l’App Store ?

La sortie récente de son service de gaming, Apple Arcade, pourrait expliquer en partie cette prise de position. Mais cela indiquerait que l’entreprise à la Pomme privilégie ses propres services en le mettant en avant au détriment des autres. Une pratique anticoncurrentielle qui pourrait attirer des ennuis à Apple.

Une règle bien précise pour se justifier 

Selon Bloomberg, l’entreprise américaine se cacherait derrière une condition d’approbation d’une app pour rejeter ces services de l’App Store. Cette règle dit ceci : « vous pouvez offrir un seul abonnement qui est partagé entre vos propres applications et services, mais ces abonnements peuvent ne pas s’étendre aux applications ou services tiers. Les jeux proposés dans un abonnement au jeu doivent appartenir au développeur ou faire l’objet d’une licence exclusive (par exemple, ne pas faire partie d’une plateforme de publication de jeux). Chaque jeu doit être téléchargé directement depuis l’App Store, doit être conçu pour éviter les paiements en double par un abonné et ne doit pas désavantager les clients non abonnés ».

Autrement dit, Apple impose le fait que les jeux auxquels donnent accès GeForceNow, Shadow, xCloud, PS Now et Stadia soient des licences exclusives aux différents services. Il est également question que les jeux proposés soient obligatoirement téléchargés sur l’iPhone ou l’iPad pour y jouer.

Des obligations qui excluent par nature le cloud gaming puisque ce type de service permet justement de profiter de jeux installés sur d’autres plateformes (PC et consoles) et d’y jouer en streaming sur son iPhone ou iPad sans devoir les télécharger sur ces appareils.

D’autres services similaires qui ne sont pas dédiés aux jeux vidéo sont autorisés sur l’App Store, notamment des clients VNC. Ces derniers permettent en effet de prendre le contrôle à distance de PC. Le problème serait donc bien lié au fait de donner accès à des jeux.

Le fait est que ne pas télécharger les applications depuis l’App Store sur son iPhone ou son iPad empêche Apple de toucher ses 30% de commission. Un aspect qui doit très surement jouer dans la balance. Une politique pour laquelle Apple pourrait une nouvelle fois s’attirer les foudres des régulateurs américains et européens. Affaire à suivre, donc.