Il s’agirait d’une ouverture partielle des boutiques pommées.

Alors que les États-Unis entrent à peine en confinement, le gouvernement Trump planche déjà sur les moyens de relancer les activités commerciales dans le pays. Et cela passe par la réouverture des magasins, notamment les Apple Store.

Selon une note de service récupérée par VentureBeat, Apple aurait déjà informé une partie de ses employés qu’il comptait rouvrir partiellement et progressivement ses boutiques dès la mi-avril.

Dans cette note, le vice-président senior d’Apple pour la vente au détail, Deirdre O’Brien, a indiqué que l’entreprise prolongeait ses dispositions de travail à domicile et la fermeture de ses boutiques jusqu’au 5 avril. Après quoi, la situation sera réévaluée.

Le 14 mars dernier, Apple avait annoncé que l’ensemble de ses boutiques au détail – en dehors de la Chine – fermerait ses portes pour protéger ses employés, ainsi que ses clients. Une situation compliquée pour la Pomme qui vient d’ailleurs de dévoiler plusieurs nouveaux produits. Elle ne peut malheureusement pas proposer des démonstrations en boutique, mais continue d’assurer les commandes en ligne.

De plus, la fermeture de ses boutiques implique de nombreuses contraintes au service après-vente, notamment pour la réparation des produits, mais aussi pour les produits réparés qui ne peuvent être rendus à leur propriétaire.

Difficile d’imaginer que les Apple Store rouvrent le mois prochain en Europe. Ce n’est pas vraiment une priorité. Ici, le confinement est presque total et seuls les magasins alimentaires peuvent rester ouverts.

En revanche, aux États-Unis, le président Trump a indiqué que la fermeture des entreprises américaines sur le long terme aurait des répercussions trop importantes sur l’économie du pays. C’est pourquoi il souhaiterait que les boutiques rouvrent après Pâques, donc la mi-avril. De quoi motiver Apple à rouvrir ses boutiques. Une réouverture qui se ferait au compte-goutte et seulement dans les villes les moins touchées par le coronavirus.