Épicentre de l’épidémie, la Chine comptabilise plus de 80.000 cas et plus de 3.000 morts liés au coronavirus.

Depuis plusieurs mois maintenant, la Chine est particulièrement touchée par l’épidémie du coronavirus. C’est d’ailleurs dans ce pays que tout a commencé, dans la région de Wuhan. Le gouvernement chinois avait rapidement pris des mesures pour éviter que l’épidémie ne s’étende à tout le pays ; mise en quarantaine, installation de points de contrôle, applications en tout genre. Des mesures qui ont eu de nombreux impacts sur le pays, notamment sur son économie.

Confinée chez elle ou placée en quarantaine, la population chinoise ne consomme plus autant qu’avant. Le tourisme est au point mort et de nombreuses usines sont à l’arrêt. Si certaines ont repris le travail, la production n’a pas repris son rythme normal.

Plusieurs aspects qui affectent de nombreuses entreprises, notamment Apple, rapporte South Chine Morning Post. Le média chinois indique que les ventes d’iPhone en Chine auraient chuté de manière spectaculaire au cours de ces derniers mois. Apple aurait vendu 50% de moins d’iPhone dans le pays, soit seulement 500.000 unités. En janvier 2019, les ventes d’iPhone en Chine étaient estimées à 1,27 million d’unités.

Évidemment, ces mauvais chiffres s’expliquent par l’épidémie du coronavirus. Apple avait été contraint de fermer ses boutiques chinoises pour protéger ses employés. Un point qui a certainement contribué à faire baisser les ventes d’iPhone – même si les clients ne devaient pas se presser dans les Apple Store vu la situation.

Les mauvaises affaires de la Pomme pourraient se poursuivre encore plusieurs mois, même si le nombre de nouveaux cas de coronavirus en Chine semble se stabiliser. La situation ne devrait pas s’arranger avant un certain temps dans le pays, mais aussi ailleurs. D’ailleurs, il est question qu’Apple reporte la sortie de son nouveau smartphone, l’iPhone 9, qui devait être présenté le 31 mars prochain selon les bruits de couloirs.