L’anneau serait équipé de plusieurs capteurs. 

Après les montres, ce serait au tour des bagues d’avoir leur version connectée. C’est en tout cas une éventualité étudiée chez Apple, comme le montre un brevet déposé auprès des autorités compétentes américaines.

L’anneau connecté serait développé d’une manière à permettre une extension de l’objet, se rapprochant davantage d’un tube. Une structure qui permettait d’utiliser plusieurs capteurs, contrairement à la version rétractée de l’anneau. En optant pour une bague « modulable », Apple pourrait ainsi résoudre le problème du manque de place pour les capteurs.

Selon le brevet, l’anneau (unique ?) pourrait contrôler divers objets connectés, mais aussi service de gant de contrôle ou encore être couplé au système de retour haptique de l’iPhone, une manière de préserver la batterie du téléphone.

Évidemment, comme à chaque nouveau brevet, rien ne dit que la bague connectée d’Apple sera commercialisée. La firme californienne protège de nombreuses technologies développées par ses équipes sans pour autant les intégrer à ses produits. Mais ce n’est pas la première fois qu’un brevet pommé fait référence à un tel objet. 

Pourtant, un anneau pourrait fait un excellent gadget pour suivre son rythme cardiaque, encore faut-il que sa structure ne soit pas trop épaisse.