L’AirTag pourrait être présenté en juin, lors de la WWDC, ou septembre au cours de la conférence de rentrée.

Les premières références à ce nouveau gadget ont été repérées l’année dernière sous le nom de code de B389. Il s’agit d’un nouvel accessoire pommé qui s’accroche à des objets et qui permet de les localiser en permanence. Couplé à la nouvelle application Find My…, l’AirTag aurait surtout pour but de localiser des objets perdus. Selon l’analyste spécialisé Ming-Chi Kuo, Apple prévoirait de le présenter cette année.

Dans un nouveau rapport, consulté par MacRumors, l’analyste estime que la production de masse de cet objet serait lancée au cours du second ou du troisième trimestre 2020. Apple viserait une production de 10 millions d’AirTag avant la fin de l’année.

On peut donc s’attendre à une présentation dans le courant du troisième trimestre et plus particulièrement lors de la conférence de rentrée, la fameuse keynote de septembre consacrée traditionnellement à la présentation du nouvel iPhone. Mais Apple pourrait également privilégier sa conférence destinée aux développeurs, la WWDC, qui se déroule au mois de juin. Dans l’un ou l’autre cas, il faudra patienter encore plusieurs mois avant de découvrir officiellement l’AirTag, mais il semblerait que ça soit pour cette année.

Selon les différents rapports à son sujet, la balise de traçage d’Apple utiliserait la puce U1 de l’iPhone 11 pour fonctionner, ainsi que l’application Find My… et la réalité augmentée (vous pouvez consulter notre récapitulatif sur le sujet ici). La puce en question (Ultra Wideband) émet des ondes radio à courte distance, c’est grâce à elle que la localisation de l’AirTag serait possible. Autrement dit, la balise pommée ne fonctionnerait qu’avec les iPhone de dernière génération…

Il devrait être possible de faire sonner l’AirTag pour mieux repérer où se trouve l’objet auquel il est rattaché, mais aussi de recevoir une notification lorsqu’un objet s’éloigne trop. Il serait également question de localiser un AirTag via le réseau des iPhone. L’accessoire pourrait émettre un signal capté par l’iPhone le plus proche et remonter l’information jusqu’à son propriétaire.