Les mouvements de poignet des propriétaires d’Apple Watch pourraient être interprétés comme des ordres par les prochaines générations de montres connectées.

La firme de Cupertino a déposé un nouveau brevet concernant ses montres connectées. Celui-ci fait référence à la possibilité pour un utilisateur d’interagir avec sa montre par un simple mouvement de poignet. Ainsi, en fonction de la position ou de l’orientation du poignet, la montre pourrait répondre à un appel téléphonique, par exemple.

Dans son document, Apple revient sur le fait que le système actuel de notification n’est pas des plus évidemment étant donné la petitesse de l’écran des montres connectées. Il ne serait pas évidemment de taper un SMS et l’expérience de contrôle d’application via une Apple Watch n’est pas toujours des plus satisfaisantes. C’est pourquoi la Pomme chercherait à mettre au point un moyen plus simple et efficace d’interagir avec sa montre et ses notifications.

Dans son nouveau brevet, Apple détaille différentes requêtes que pourrait effectuer un utilisateur par simple mouvement de poignet. Ainsi, il pourrait répondre ou non à un appel téléphonique en bougeant d’une certaine manière son poignet. L’objectif d’Apple est de « fournir des méthodes et des interfaces plus rapides et plus efficaces pour interagir avec les dispositifs sans toucher l’écran », ainsi que de « réduire la charge cognitive sur un utilisateur et de produire une interface homme-machine plus efficace ».

Difficile de savoir si ce type d’interaction verra effectivement le jour sur une Apple Watch. Si c’est le cas, il faudra certainement encore patienter quelques années avant de voir apparaitre un tel modèle.