Les usines chinoises du groupe Foxconn, important fournisseur de la Pomme, sont à l’arrêt depuis plus d’une semaine.

En raison de l’épidémie de coronavirus, la moitié des usines de production de Foxconn situées en Chine avait dû fermer ses portes. Une décision prise par le gouvernement chinois afin de réduire les risques de contaminations. La fermeture pourrait être prolongée jusqu’à la fin du mois de février selon Reuters, mettant en péril la production de l’iPhone.

Cette décision aura très certainement un impact sur les smartphones de la Pomme. Elle, qui avait augmenté ses volumes de production de la cuvée 2019 pour faire face au succès de l’iPhone 11 et de ses déclinaisons, va certainement avoir du mal à répondre à la demande. L’épidémie du coronavirus pourrait également avoir des conséquences sur le très attendu iPhone 9. Celui-ci devrait être présenté dans le courant du mois de mars, à l’occasion de la conférence de printemps de la Pomme.

La fermeture des usines chinoises de Foxconn devrait entraîner un important retard sur la production des smartphones, d’autant plus que celle-ci a été prolongée jusqu’à la fin du mois. Foxconn espère tout de même reprendre 80% de sa production en Chine en mars, indique une source proche du dossier à Reuters.

Il lui faudrait adopter un rythme soutenu pour rattraper le retard accumulé et atteindre les objectifs de productions. Dans les faits, cela semble impossible.

Un retard, voire un décalage, de la sortie de l’iPhone 9 serait tout à fait envisageable, si celui-ci est bel et bien présenté en mars prochain.