Alors que sa présentation n’est pas attendue avant 8 mois, certains estiment que son lancement pourrait être retardé.

L’épidémie de coronavirus ne pourrait pas seulement impacter la production de l’iPhone 9. Pour éviter que ses employés soient contaminés par le virus, Apple a cessé de les envoyer en Chine. Une décision qui pourrait avoir des conséquences sur l’iPhone 12.

Selon Digitimes qui rapporte des propos de sources proches du dossier, Apple n’enverrait plus d’ingénieurs en Chine avant nouvel ordre. Une décision qui empêcherait ces derniers de réaliser les tests de validation technique et qui pourrait retarder la production de masse de l’iPhone 12.

Apple pourrait tout de même le présenter en septembre prochain, comme le veut la tradition, mais sa fenêtre de lancement pourrait être réduite ou reportée. Habituellement, la Pomme commercialise ses nouveaux smartphones une semaine après leur présentation. Si l’épidémie de coronavirus ne s’arrange pas dans les prochaines semaines, cet agenda pourrait être modifié.

DigiTimes affirme que l’iPhone 12 pourrait ne pas entrer en production en juin prochain, selon plusieurs sources. Cependant, si la situation du coronavirus se stabilise et s’arrange, Apple pourrait rattraper son retard au cours des prochains mois.

La rumeur veut que la firme californienne dévoile 4 versions de son nouvel iPhone ; un modèle 5,4 pouces, deux de 6,1 pouces et un de 6,7 pouces. Tous seront équipés d’une puce A14. Certains bruits de couloir parlent également d’un quadruple capteur dorsal et d’un design qui se rapproche de celui de l’iPhone 4, avec des bordures bien tranchées.