La présentation officielle de l’iPhone 9 devrait être faite lors de keynote de printemps, organisée traditionnellement en mars.

Cela fait quelque temps déjà que la rumeur avance le prix de 399 $ pour le successeur de l’iPhone SE. Un prix très attractif, surtout pour un smartphone pommé, qui confirmerait qu’Apple souhaite revenir sur le marché des smartphones accessibles et d’entrée de gamme.

Après l’analyste spécialisé Ming-Chi Kuo, c’est au tout de Fast Company d’avancer que le prix de base de l’iPhone 9 serait de 399 $. Dans son rapport, Fast Company cite plusieurs sources proches de la chaîne de production du téléphone.

Une gamme de prix héritée de l’iPhone SE dont s’inspirerait l’iPhone 9. À l’époque, le téléphone d’entrée de gamme arborait de jolies performances dans des dimensions restreintes. L’iPhone 9 incarnerait le même concept.

Doté d’un écran de 4,7 pouces, soit un peu plus grand que l’iPhone SE et plus petit que l’iPhone 11, l’iPhone 9 embarquerait un processeur de génération actuelle, l’A13, ce qui lui permettrait de recevoir de nombreuses mises à jour pendant plusieurs années. Un argument de taille pour profiter des dernières fonctionnalités iOS. En termes de design, l’iPhone 9 reprendrait celui d’un smartphone pommé plus ancien ; l’iPhone 8 avec Touch ID.

Évidemment, Ming-Chi Kuo et Fast Company avancent un prix en dollars (399$), difficile de savoir si Apple va appliquer la conversion 1$ = 1 €. À l’époque de la sortie de l’iPhone SE, celui-ci avait été vendu 489 € en Europe et 399 $ aux États-Unis.

En proposant un tel smartphone, Apple pourrait s’assurer qu’un certain nombre de propriétaires d’iPhone trop anciens passe le cap de s’offrir un nouveau téléphone bon marché. Autrement dit, la firme californienne s’assurerait la fidélité de ses clients pour plusieurs années.

Il faudra tout de même patienter jusqu’à la mi-mars pour s’assurer qu’Apple propose bien un tel smartphone.