Le Parlement Européen entend forcer l’adoption d’un port universel pour tous les smartphones. Une proposition ouvertement rejetée par le géant américain Apple, qui entend protéger son port Lightning.

La guerre est déclarée entre Apple et le Parlement Européen. Ce dernier a déclaré en début de semaine qu’il souhaitait imposer un port universal à tous les fabricants de smartphones, dans le but de simplifier la vie des consommateurs. Si l’USB-C n’est pas explicitement cité, il semble être le standard dans la meilleure position pour s’imposer.

Apple, qui a conservé son port propriétaire, le port Lightning, n’entend visiblement pas se laisser faire. Dans un long message, la firme de Cupertino explique que “de telles propositions sont mauvaises pour l’environnement et perturbent inutilement les consommateurs.”

Plus d’un milliard d’appareils équipés d’un connecteur Lightning

S’il n’est présent que sur les terminaux de la pomme, le port Lightning n’en reste pas moins très populaire. Apple le rappelle, il équipe aujourd’hui plus d’un milliard d’appareils dans le monde. L’adoption d’une nouvelle législation forcerait Apple à changer le connecteur de ses smartphones et rendrait les choses plus compliquées pour les clients de la pomme. “Nous voulons nous assurer que toute éventuelle nouvelle législation n’impliquera pas l’envoi de câbles ou d’adaptateurs externes inutiles avec chaque appareil ni ne rendra obsolètes les appareils et accessoires utilisés par plusieurs millions d’Européens et des centaines de millions de clients d’Apple à travers le monde. Il en résulterait un volume sans précédent de déchets électroniques et des désagréments pour les utilisateurs.”

Dans la pratique toutefois, ce n’est pas la première fois qu’Apple change les habitudes de sa clientèle. Le géant informatique avait ainsi scellé le sort du connecteur jack, remplacé par le port Lightning, forçant des millions de propriétaires d’iPhone à utiliser un adaptateur pour écouter leur musique avec un casque filaire…

Une part importante du business d’Apple

L’autre raison pour laquelle Apple n’est pas prêt de lâcher son port Lightning, ce sont bien sûr les revenus que génèrent les ventes d’accessoires Lightning. Chaque accessoiriste paye en effet une licence au géant informatique, qui est propriétaire du port Lightning. L’USB-C à l’inverse, n’est pas la propriété d’un groupe informatique en particulier. En perdant son port Lightning, Apple se priverait donc de revenus substantiels.

Apple n’hésite par ailleurs pas à se montrer menaçant, indiquant souhaiter de toute façon supprimer toute forme de port de ses futurs terminaux, qui fonctionneront uniquement en sans fil. Si la firme était amenée à passer à l’USB-C, nul doute qu’elle accélérerait ses plans dans ce sens…