iPhone : le mode sombre et Night Shift seraient mauvais pour le sommeil

Une nouvelle étude vient contredire les effets positifs du mode sombre et du Night Shift.

Dans sa démarche de proposer des fonctionnalités pensées pour la santé de ses utilisateurs, Apple a sorti deux modes d’affichage spéciaux supposés être plus agréables pour les yeux de ceux-ci.

Ainsi est apparu Night Shift qui permet de rendre les couleurs de l’écran plus chaudes afin de les rendre moins agressives pour l’œil à la nuit tombée et « d’aider à améliorer la qualité du sommeil ». Plus récemment, Apple a intégré le mode sombre sur iOS 13. Un mode qui assombrit totalement l’interface du smartphone également dans le but de préserver les yeux des utilisateurs, en atténuant notamment l’exposition à la lumière bleue.

Des bienfaits qui ne seraient pas tout à fait exacts, d’après une récente étude. Selon les scientifiques de l’Université de Manchester à l’origine de l’étude, ces deux modes d’affichage pourraient faire plus de mal que de bien, car ils perturberaient l’horloge biologique des utilisateurs.

Le Dr Tim Brown indique que le niveau de luminosité serait plus important que celui des couleurs. Autrement dit, les fonctionnalités d’Apple seraient moins intéressantes pour la santé des utilisateurs que simplement jouer avec la luminosité de l’écran. Une affirmation que le docteur a pu faire suite à une expérience réalisée sur des souris. Il a exposé les mammifères à un éclairage dont il maîtrisait la température de la couleur sans en changer la luminosité. Une expérience qui lui a permis d’en conclure que les températures froides auraient en réalité moins de répercussions sur l’horloge biologique que les températures chaudes et donc, le mode Night Shift.

« Contrairement à la croyance commune, la lumière bleue peut ne pas perturber nos habitudes de sommeil comme on le pensait à l’origine », indiquent les chercheurs de l’étude. « L’utilisation de lumières tamisées et plus fraîches le soir et de lumières plus chaudes le jour peut-être plus bénéfiques pour notre santé », peut-on lire sur dans l’article de l’Université de Manchester.

« Les technologies actuelles conçues pour limiter notre exposition nocturne à la lumière bleue, par exemple en changeant la couleur de l’écran sur les appareils mobiles, peuvent donc nous envoyer des messages mitigés », insistent-ils.

Des résultats de recherche qui pourraient avoir des conséquences sur la manière dont les constructeurs de smartphones et autres objets dotés d’un écran développent des applications pensées pour le bien-être des yeux des utilisateurs.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.