Selon la société spécialisée Malwarebytes, les Mac auraient été particulièrement ciblés par des attaques de malwares au cours de l’année 2019. 

C’est sur base de ses propres observations que Malwarebytes a indiqué que les Mac avaient été particulièrement menacés par des attaques de malwares. Des observations réalisées à partir de son logiciel anti-malware du même nom.

Selon Malwarebytes, 6 des 25 menaces les plus importantes observées en 2019 ciblaient les Mac. Les menaces visant les ordinateurs pommés représentent 16 % du nombre total d’attaques détectées. Un chiffre qui peut paraître relativement faible, mais comme le souligne Malwarebytes dans son rapport, celui-ci se révèle important lorsqu’on le met en perspective du nombre de Mac en service à travers le monde. Il est vrai que ce nombre est beaucoup plus petit que celui des PC. Seize pour cent représentent donc un chiffre important.

« La statistique la plus intéressante qui ressort de nos données est le nombre de détections Mac que nous avons vues par machine en 2019 », indique la société. Malwarebytes précise dans son rapport que 4,2 détections étaient sur PC sous Windows en moyenne, contre 9,8 détections sur Mac en Moyenne, soit plus du double.

Mais la société tempère tout de même ses observations. Selon Malwarebytes, les Mac seraient surtout la cible de malwares de types adwares – des logiciels malveillants qui affichent de la publicité) et des PUP – des logiciels installées sur les Mac à l’insu de l’utilisateur. Les « vrais » malwares privilégieraient plutôt les PC sous Windows.

Il faut également tenir compte du fait que ces chiffres reposent uniquement sur les appareils sur lesquels Malwarebytes est installé, biais que reconnait la société. Les propriétaires d’ordinateurs sous Windows sont plus susceptibles d’installer un logiciel anti-malware que les propriétaires de Mac. Ceux-ci vont en installer un uniquement s’ils ont l’impression que leur machine a été contaminée ce qui influence forcément les chiffres de Malwarebytes.