Il s’agissait avant tout d’un rendez-vous destiné à mettre en lumière de nouvelles applications.

La conférence du 2 décembre avait de quoi étonner, il n’est pas dans les habitudes de la Pomme d’organiser une keynote durant le mois de décembre. De plus, le sujet de celle-ci, les applications, fait ordinairement l’objet d’un simple communiqué de presse. Le fait qu’Apple organise une keynote laissait entrevoir des révélations excitantes, voire la présentation d’un nouveau produit – en rêvant un peu. Il n’en fut rien.

L’événement en question était particulièrement différent de ceux que la Pomme organise en septembre, en mars ou encore en juin. Il s’agissait plutôt d’une rencontre en petit comité, regroupant quelques journalistes triés sur le volet et des développeurs, dans l’un des lofts de l’entreprise et non à l’Apple Campus et sans aucune rediffusion sur le site d’Apple ou sur sa chaîne YouTube.

Comme le rapporte le journaliste Mark Gurman de Bloomberg qui a eu la « chance » d’être invité, la conférence consistait simplement à dévoiler les applications les plus populaires de l’App Store au cours de l’année 2019. L’intérêt était donc relativement limité, d’autant plus que les journalistes présents n’ont pu communiquer cette fameuse liste. Il faudra attendre le traditionnel communiqué de presse de la Pomme pour connaitre le nom des applications. On notera tout de même qu’une nouvelle catégorie voit le jour ; les meilleures applications d’Apple Arcade.

La keynote a tout de même été l’occasion pour les développeurs présents à l’événement de faire une démonstration de leurs applications. Là aussi, l’intérêt est limité, en tout cas pour une keynote.

Il est assez étonnant qu’Apple procède de la sorte. Pourquoi évoquer une keynote – synonyme de grosses annonces – pour évoquer des applications populaires et en présenter d’autres ? Évidemment, il s’agit d’une manière d’attirer l’attention sur l’entreprise et son App Store, mais la déception est grande et cela pourrait porter préjudice à la Pomme.