La firme californienne utiliserait le prétexte de protéger la vie privée de ses utilisateurs pour nuire à ses concurrents.

La Pomme s’est toujours montrée très attachée au respect de la vie privée de ses clients. Une position qu’Apple n’hésite pas à mettre en avant lors de ses conférences et autres interventions à des débats publics. Une ouverture que l’on ne retrouve pas forcément lorsqu’il est question d’accueillir des développeurs et technologies externes. D’ailleurs, pour certains, Apple se servirait de cet attachement pour la protection de la vie privée de ses utilisateurs pour nuire à l’efficacité d’applications et accessoires qui ne sont pas de chez elle.

À ce sujet, Apple fait l’objet d’une enquête menée par le Département de la Justice américaine et le Comité de la magistrature de la Chambre, comme le rapport WCCFTech« Je suis de plus en plus préoccupé par l’utilisation de la protection de la vie privée comme bouclier contre les pratiques anticoncurrentielles », a déclaré David N. Cicilline, membre du Parti démocrate. « Il existe un risque croissant que, sans une importante loi sur la protection de la vie privée aux États-Unis, les plateformes exploitent leur rôle d’organismes de réglementation privés en plaçant un pouce sur la balance en leur propre faveur », a-t-il ajouté.

De nombreuses applications reposent sur la localisation ou le Bluetooth de l’iPhone pour fonctionner. Or, sur les produits Apple, une fenêtre apparait sur l’écran afin de demander à l’utilisateur s’il souhaite que l’application puisse continuer à utiliser sa localisation ou son Bluetooth. Une question que les produits de la Pomme ne posent pas lorsqu’il s’agit d’application ou d’accessoires Apple. Ceux-ci jouissent d’autorisations supérieures, et ce, même sans l’avis de l’utilisateur. Et c’est là que le problème se pose.

Avec iOS 13, Apple a corsé les protections de la vie privée et s’en est félicitée. Lorsqu’une application souhaite utiliser la géolocalisation (application de cartographie, Uber, Tesla ou autres) ou le Bluetooth (écouteurs sans fils, trackers Tile), un menu demande à l’utilisateur s’il souhaite que la connexion se fasse « lorsque vous utilisez l’application », « seulement une fois » ou « jamais ». L’option permettant une connexion permanente n’apparait qu’au bout de plusieurs ouvertures de l’application.

En fonction du chemin que prendra l’enquête, il se peut que la Pomme se fasse taper sur les doigts et soit forcée à s’ouvrir un peu plus au monde.