Depuis plusieurs mois déjà, des indices suggèrent qu’Apple développe un gadget connecté permettant de traquer des objets par Bluetooth et auxquels il serait rattaché.

Lors des deux dernières keynote d’Apple, beaucoup espéraient découvrir ce fameux AirTag – nom non officiel -, cette alternative pommée à Tile et Wistiki, mais tous furent déçus. Pourtant, les références à ce petit objet connecté se multiplient depuis de nombreux mois, que ça soit via des dépôts de brevet, des références dans le code des logiciels de la Pomme, tout porte à croire qu’Apple travaille sur un tel gadget.

S’il n’a pas encore été officialisé, on peut tout de même se faire une idée précise de l’objet, ou en tout cas, de son utilité. L’AirTag, Apple Tiles ou encore l’Apple Tag serait un petit objet connecté destiné à être accroché ou collé à un autre objet (non connecté) afin de savoir en permanence où il se trouve, grâce à une connexion Bluetooth.

Une première allusion en juin 2019

Lors du lancement de la première bêta d’iOS 13, les développeurs ont décelé des indices concernant ce fameux AirTag dans le code du système d’exploitation, rappelle Numerama. Ces traces ne donnaient pas beaucoup de détails sur l’objet, mais étant donné combien Apple a mis l’accent sur la géolocalisation lors de sa conférence WWDC, on peut facilement faire le lien.

Le fonctionnement d’AirTag

Le produit que développe la firme californienne n’a, semble-t-il, rien de très révolutionnaire. En réalité, il existe de nombreux gadgets de ce genre et certains connaissent un franc succès. Ces gadgets s’attachent sur un autre objet et peuvent être suivis à la trace grâce à leur Bluetooth.

Il s’agit ici de la version basique, commune à ce type d’objets que l’on retrouve déjà sur le marché. Tiles étant le leader sur le marché, notamment aux États-Unis. Mais la version pommée de ce gadget pourrait être quelque peu améliorée.

En effet, lors de la conférence dédiée aux développeurs, Apple a effectivement mis l’accent sur la géolocalisation, mais elle a également présenté une version revisitée et améliorée de ses applications Find My iPhone et Find My Friends, avec Find My. Une application commune qui – évidemment – permet de géolocaliser ses appareils Apple et ses amis, mais elle utilise avant tout un type de traçage plus élaboré.

Lorsqu’un objet est déclaré perdu, celui-ci va pouvoir communiquer avec l’ensemble des produits Apple à proximité pour envoyer sa position à son propriétaire. Le traçage de l’objet peut donc se faire pendant une période relativement longue et une distance importante. Ce recours aux objets Apple d’inconnu se ferait de manière anonyme et cryptée, afin d’assurer la protection de la vie privée de chacun.

Le traqueur d’Apple pourrait utiliser ce système de communication pour envoyer en temps réel sa position – et donc de l’objet perdu auquel il est rattaché – au propriétaire et non seulement la dernière position connue.

Une notification lorsque l’objet s’éloigne

La version d’Apple du traqueur d’objet intégrerait un système de notification qui signalerait au propriétaire que l’objet est trop éloigné ou s’éloigne. Ainsi, si un utilisateur oublie un objet dans un lieu public et s’éloigne à une certaine distance de celui-ci, il recevrait une notification.

Il serait également possible de paramétrer un périmètre de sécurité afin que l’objet n’envoie pas de notification en permanence.

Si on a de quoi se faire une idée de l’objet, il reste encore plusieurs inconnues, notamment sa date de sortie. Beaucoup l’attendaient à la WWDC ou encore à la keynote de septembre, mais Apple semble prendre son temps pour dévoiler son gadget. Le mystère demeure également quant à son prix. Le leader sur le marché, Tile, vend ses objets entre 20 et 30 euros. Étant donné les habitudes de la Pomme, on peut imagine que le prix de l’AirTag soit supérieur à cela, comptez 50 euros.

Il faudra certainement attendra la prochaine keynote de la Pomme pour découvrir officiellement cet objet, peut-être lors de la conférence de mars ?