Selon la banque d’investissement UBS, la Pomme travaillerait sans relâche sur la technologie des appareils pliables. La banque prévoit qu’Apple dévoile un iPad pliable dès 2021, suivi d’un iPhone doté de cette capacité.

C’est à travers une note destinée aux investisseurs – rapportée par CNBC – que la banque d’investissement UBS partage cette affirmation. Selon elle, Apple miserait beaucoup sur cette technologie et travaillerait activement dessus. Dans un premier temps, la firme californienne proposerait d’abord une tablette pliable avant de se lancer dans les smartphones pliables.

La banque estime que si les premiers appareils pourraient être commercialisés en 2020, il y a plus de chance que cela se fasse l’année suivante.

Selon CNCB qui rapporte les propos de la banque, « UBS a déclaré que Samsung “dominait” les dépôts de propriété intellectuelle relatifs aux technologies d’affichage et d’appareils pliants, et la banque s’attend à ce que “Samsung ouvre la voie à l’adoption pliable en tant que fournisseur de smartphones” ».

Le plus gros obstacle à cette technologie reste le prix, selon la banque. Si les fans de la Pomme sont prêts à mettre un supplément pour disposer d’un smartphone pommé pliable, le montant avancé par Samsung est beaucoup trop important (2000 $). Il faudrait donc que la technologie développée par la Pomme – ou rachetée à Samsung – soit moins coûteuse.

« Le secteur devra travailler pour réduire encore les coûts de décollage des appareils mobiles pliables en tant que catégorie de produits », a déclaré UBS, comme le rapporte CNBC.

Selon la banque, plus d’un tiers du public serait intéressé par l’idée d’un iPhone pliable, notamment en Chine.

Apple a déjà déposé plusieurs brevets allant dans ce sens. Il est parfaitement envisageable que la Pomme prenne son temps pour proposer un iPhone ou un iPad pliable pour éviter de reproduire le fiasco de Samsung.