Quelques jours, à peine, après la révélation de l’écoute des conversations par Siri, Apple a réagi et a décidé d’interrompre son programme de contrôle qualité.

The Guardians avait révélé, en début de semaine, que Siri s’activait et enregistrait parfois des conversations alors que l’utilisateur n’avait pas fait appel à l’assistant Apple. De plus, certaines questions posées à Siri étaient envoyées dans un centre d’analyse en sous-traitance.

Cupertino a décidé de stopper ce programme d’analyse et de contrôle et va examiner le processus actuellement utilisé par les équipes. Apple rappelle toutefois que ces enregistrements étaient restés anonymes et avaient pour but de savoir si Siri entendait bien les questions. Ou même, si l’assistant pouvait être activé accidentellement, ce qui semble bien le cas.

Acceptez-vous de faire partie du programme?

Apple a répondu aux interrogations des médias et des utilisateurs en déclarant qu’ils étaient “déterminés à offrir une expérience exceptionnelle avec Siri, tout en protégeant la confidentialité des utilisateurs. Pendant que nous effectuons un examen approfondi, nous suspendons cette procédure à l’échelle mondiale. De plus, dans le cadre d’une future mise à jour logicielle, les utilisateurs auront la possibilité de choisir de participer au système ou pas“.

Certaines données importantes étaient concernées par la problématique, puisque selon un lanceur d’alertes, Siri se serait déclenché lors de “conversations médicales entre des patients et leurs médecins , des informations apparemment liées au trafic de drogue ou des enregistrements à connotation sexuelle“.

Malgré le mea culpa à demi-mots d’Apple, certains utilisateurs peuvent encore craindre pour leur vie privée. La confiance a certainement été écornée, ce qui est normal. Heureusement, il est possible de désactiver Siri.