Selon une récente enquête, Cupertino favoriserait ses propres applications lors de recherches dans l’App Store. La société américaine se défend en avançant utiliser un algorithme à 42 facteurs qui ne prend pas du tout en compte le développeur.

Et si Apple favorisait ses propres applications lors d’une recherche sur l’App Store ? C’est en tout cas ce qu’affirme The Wall Street Journal, qui explique que les applications de la société à la pomme occuperaient la première place dans 60% des cas, lors d’une requête simple.

Pourtant, Apple explique que l’ordre des applications, dans les cherches, se fait en fonction des téléchargements, des avis des utilisateurs et des évaluations, entre autres. Mais on est en droit de se poser des questions, parce qu’il n’est pas possible de commenter ou noter une majorité des applications d’Apple.

Le journal économique a fait 600 recherches, dans l’App Store, sur quarante apps de la firme, à l’aide de six iPhone. Ils ont utilisé plusieurs mots-clés populaires pour chaque catégorie d’applications. En voyant les résultats, ils ont constaté que les apps qui génèrent des ventes, comme Music ou Books, apparaissent plus souvent en tête de liste. Dans 95% des cas, comme l’expliquent les personnes qui ont mené l’enquête.

Des applications mieux notées mal classées

TWSJ prend l’exemple du terme « maps ». Les résultats ont donné en première place Apple Plans. Viennent ensuite Localiser mon iPhone et Indoor Survey, deux autres applications signées de la pomme. L’une des applications les plus utilisées, Google Maps, n’est quant à elle classée que quatrième. Un mauvais score lorsque l’on sait qu’elle a récolté une belle note de 4,7/5, et que deux millions d’avis ont été déposés. Des chiffres qui auraient logiquement dû la classer avant Indoor Survey, qui n’atteint que les 3,9/5.

Toutefois, toutes les recherches n’ont pas donné un résultat corroborant l’hypothèse initiale. Pour le terme « tableur », l’application made in Cupertino Numbers s’est classée en huitième position, loin derrière Google Feuilles de calcul.

Des résultats différents du côté d’Apple

Apple a bien sûr répondu à cet examen poussé de son App Store. Selon la société américaine, l’algorithme de classement ne donne pas l’avantage à ses produits. De plus, elle aurait mené ses propres recherches en interne et les résultats seraient sensiblement différents. « Nous utilisons 42 facteurs pour déterminer le classement des applications dans la recherche », a-t-elle expliqué. Apple garde cependant la confidentialité de la formule.