On entend tellement parler de cas de personnes sauvées par leur Apple Watch que l’on pourrait croire que c’est une sorte de propagande pour vendre des produits. Et pourtant, les cas dont on vous a déjà parlé, et dont on risque d’encore vous parler à l’avenir, sont véridiques.

Grâce à la fonction ECG que sa montre connectée, Paul Hutton (48 ans), a constaté que sa fréquence cardiaque chutait souvent sous les quarante battements par minute. Normalement, elle devrait se situer entre 60 et 100 bpm. Là où l’homme a été avisé, c’est qu’il a pris cette information très au sérieux et est aussitôt aller voir son médecin généraliste qui a confirmé sa faible fréquence cardiaque.

Il a alors décidé d’arrêter la caféine, mais son Apple Watch a continué à lui envoyer des alertes. Il n’est alors plus allé voir son généraliste, mais un spécialiste qui a diagnostiqué une bigéminie ventriculaire. Cette maladie, où le coeur bat de manière très irrégulière, empêche le sang de s’écouler efficacement. Il a dû se faire opérer, ce qui a permis de corriger le problème. Et accessoirement, de lui sauver la vie.

Une maladie qui aurait peut-être été détectée trop tard s’il ne s’était pas rendu compte d’une anomalie grâce à son Apple Watch. L’homme  confie d’ailleurs qu’à présent il vérifier tout le temps son pouls sur sa montre. Et bonne nouvelle, tout semble être rentré dans l’ordre.

Crédit : Paul Hutton