Alors qu’il était annoncé pour le 10 juillet, Dr. Mario World est déjà sortir hier dans l’App Store, soit un jour plus tôt que prévu. 

Oubliez ce que vous connaissez du jeu sorti sur NES, Gameboy ou 3DS, et sur son gameplay. Même si le principe de base est identique, l’expérience proposée sur iOS ou Android n’est pas la même. Vous devez effectivement toujours éliminer des virus en associant des gélules et des virus de même couleur. Mais à la différence avec les versions précédentes c’est que pour manipuler les gélules, il faut les “glisser et déposer”, à l’instar de Candy Crush, et non plus les contrôler à la façon d’un Tetris.

Crédit : Nintendo

D’ailleurs, autre nouveauté, Dr. Mario n’est plus le seul à devoir combattre les virus. D’autres personnages de l’univers du plombier font leur apparition, comme Dr. Toad, Dr. Peach, Dr. Yoshi et Dr. Bowser. Chacun ayant ses propres pouvoirs, bien évidemment.

Un mode multijoueur fait également sont apparition. Il y est possible de collaborer avec d’autres joueurs ou de les affronter. Le jeu est free-to-play, mais monétisé via des achats in-apps. De petits détails forcent presque l’utilisateur à sortir le portefeuille, comme dans d’autres applications de Nintendo. Par exemple, il y a un timer qui empêche de jouer autant de temps qu’on le veut, à moins de payer.  Ou encore avec un système de gacha (du terme japonais gashapon), où il est possible de recevoir des personnages et des assistants grâce à un jeu de hasard payant, à l’image des distributeur de jouets nippons.

Le jeu est disponible aussi bien sur iOS qu’Android. Toutefois, il n’est pas encore disponible sur le territoire belge.