À la surprise de tous, Apple lance un nouveau modèle de MacBook Pro à l’occasion d’un nettoyage d’été de son catalogue en ligne. Un coup de balai qui a également fait disparaitre certains modèles.

Il est vrai que la page dédiée aux ordinateurs portables de la Pomme commençait à devenir brouillonne. Une petite réorganisation s’imposait et Apple l’a fait, avec quelques bonnes surprises au passage.

C’est un tout nouveau MacBook Pro que dévoile Apple à l’occasion de son nettoyage estival. Un modèle Pro d’entrée de gamme qui s’offre une Touch Bar. Il vient évidemment remplacer l’ancien modèle axé sur le même créneau qui, lui, ne présentait par cette Touch Bar.

Un ajout qui étonnamment ne se répercute pas sur le prix, et ce, malgré une amélioration notable des performances de l’ordinateur. Il faut dire que le modèle n’avait pas connu de mise à niveau depuis 2017.

Pour un prix de 1499 €, on se retrouve donc avec un MacBook Pro à écran Retina de 13 pouces, une Touche Bar accompagnée évidemment de Touch ID, d’une puce T2 et d’un processeur Intel Core i5 quadricœurs de 1,4 GHz et jusqu’à 3,9 GHz en mode Turbo Boost. Enfin, le modèle de base intègre un maigre SSD de 128Go et est disponible en version 13 et 15 pouces.

Il faudra débourser 1749 € pour profiter d’un espace de stockage plus important, 256 Go.

Baisse de prix et disparition 

Côté MacBook Air, Apple a fait le tri et supprimé son ancien modèle – sans écran Retina -, pour laisser place au dernier modèle présenté en fin d’année. Vendu auparavant 1349€, il est désormais affiché à 1249 €.

À ce prix, le MacBook Air embarque un processeur Intel Core i5 deux coeurs à 1,6 GHz, 8Go de RAM, un capteur Touch ID et un SSD de 128 Go. Pour le modèle 256 Go, il faudra compter 250 euros de plus.

Enfin, le MacBook 12 tire sa révérence. Un retrait qui pose question, même si Apple a présenté un nouveau modèle dans sa gamme Air. Les MacBook « tout court » avaient de nombreux adeptes, cette gamme avait la particularité d’être très légère de par l’absence de ventilateur. Reste à voir si Apple tire réellement un trait sur cette gamme d’ordinateur portable.