Apple doit verser 683 millions de dollars à Samsung pour avoir monopolisé une partie de la chaîne de production de la société sud-coréenne pour son iPhone X.

Les ventes de l’iPhone X n’ont pas été aussi importantes qu’Apple l’espérait, ce qui risque bien d’avoir un impact financier pour la firme américaine. Depuis ce fameux smartphone, Apple se fournit chez Samsung pour les dalles Oled de ses téléphones portables. Cupertino avait même ouvert une ligne de production entièrement dédiée à la fabrication de ces écrans. Mais les mauvais chiffres de l’iPhone X ont contraint la société à sous-exploiter cette usine, qui ne fonctionne plus qu’à 50% de ses capacités. Ajoutons à cela que la complexité de production du smartphone a également ralenti les chaînes, entraînant une pénurie régulière qui n’a pas non plus aidé la marque.

Une terrible déconvenue pour Apple, à laquelle vient s’ajouter un remboursement pour ne pas avoir atteint les objectifs. En effet, la société à la pomme doit verser l’importante somme de 683 millions de dollars, rien que ça, pour combler le manque à gagner subi par Samsung. La société sud-coréenne avait en effet dû réserver une partie de sa chaîne de production à Apple.

Cette somme importante faisait partie d’une clause dans le contrat entre les deux constructeurs. Apple, qui n’est pas en mesure de produire l’ensemble des composants de ses coûteux produits, doit faire patte blanche et n’a pas intérêt à se mettre Samsung à dos sur le terrain des partenariats commerciaux.

Les bénéfices de Samsung ont par ailleurs fortement baissé, avec une chute de 56% par rapport à la même période, l’an dernier. On peut mettre en cause l’arrivée massive de concurrents chinois ou encore le report du Galaxy Fold. Les ventes de l’iPhone X, en deçà des espérances d’Apple et Samsung, ont certainement joué dans la balance. Bien que la société sud-coréenne en recevant ces 683 millions de dollars de dédommagement ne perd pas d’argent (ni n’en gagne, d’ailleurs).