L’entreprise japonaise Japan Display serait sur le point de recevoir un joli chèque de 100 millions de dollars, comme l’affirme Asahi repris par l’agence Reuters. Un investissement conséquent qui proviendrait de son principal client, Apple, malgré sa prise de distance avec les écrans LCD.

Selon la rumeur, la firme de Cupertino miserait sur les écrans OLED pour ses futurs iPhone, laissant de côté les dalles LCD. Une évolution qui fait mal à son principal fournisseur en la matière, Japan Display. Les commandes de la Pomme représentent 60% des volumes de production de Japan Display, mais depuis qu’Apple mise davantage sur les écrans OLED, les temps sont durs pour le fournisseur. Celui-ci se serait d’ailleurs lancé dans une restructuration.

S’il produit principalement des écrans LCD, Japan Display fabrique également des écrans OLED à destination des Apple Watch. Mais la Pomme a placé sa confiance dans Samsung Diplay pour ce qui est des dalles OLED pour ses iPhone et iPad qui avait les infrastructures adéquates pour produire les quantités voulues.

Malgré tout, la firme de Cupertino semble vouloir maintenir de bonnes relations avec Japan Display. C’est en tout cas ce que laisse penser cet investissement conséquent. Apple avait déjà largement contribué aux coûts de construction d’une ligne de production d’écrans LCD au sein de Japan Display, en 2015 et à hauteur d’1,5 milliard de dollars.

Il est difficile d’imaginer la raison pour laquelle Apple a investi cette somme dans l’entreprise japonaise. La Pomme essayerait-elle d’aider Japan Display à augmenter ses capacités de productions d’écran OLED ? Rien n’est moins sûr. La Pomme pourrait nous réserver des surprises.